Macron: «La France et au tout début de l’épidémie »

Macron: «La France et au tout début de l’épidémie »

Le président français Emmanuel Macron a confirmé mardi que le pays était « au tout début de l’épidémie » de coronavirus, dans une déclaration à la presse depuis l’hôpital Necker à Paris.

Il a rassuré, par ailleurs, que « 85% des personnes infectées auront une forme bénigne » de la maladie.

Le chef de l’Etat s’est rendu dans un centre d’appel du SAMU pour soutenir les équipes sur place face à l’explosion du nombre de sollicitations depuis l’arrivée du Covid-19 en France.

Emmanuel Macron a d’abord appelé, face à la caméra, au « civisme des Français » et à adopter « des gestes barrières » qui protègent des risques de contamination, comme le lavage régulier des mains.

« Les différentes régions et départements sont dans des stades très différenciés aujourd’hui », a-t-il assuré.

Il a indiqué, par ailleurs, qu’il « y a des foyers où l’épidémie est là » et que « dans ces foyers, nous avons déjà adapté les choses ».

Le chef de l’Etat considère toutefois que « nous ne sommes plus vraiment dans ce qu’on a appelé la phase 2 », sans pour autant dire que la situation est passée au stade 3.

Il a rassuré que le pays était prêt « collectivement à affronter cette épidémie » de coronavirus.

Cette déclaration à la presse intervient alors que son directeur de cabinet Patrick Strzoda est confiné chez lui, après avoir été en contact avec un patient porteur du virus.

De même, alors que ministre de la culture Franck Riester avait été contrôlé positif au coronavirus, lundi, la ministre de la justice Nicole Belloubet a subi ce mardi des tests après une forte fièvre.

Le bilan du virus en France s’élève à 1412 cas avérés dont 30 décès selon un décompte effectué lundi soir par Santé Publique France.

L’Hexagone demeure le second foyer épidémique européen après l’Italie qui est placée en confinement total depuis mardi matin, par le biais d’un décret du président du conseil Giuseppe Conte.