Jacob Cohen: Macron suivra le destin de Hollande et Sarkozy

Et si le salut de Macron venait de la chloroquine

Compte tenu des évènements qui secouent le monde actuellement en lien avec le Covid 19, et ses répercussions sur le devenir du monde, Algérie54, posera quelques questions à l’auteur et journaliste Jacob Cohen.

Algérie54: La planète est suspendue au Coronavirus, ne pensez pas que ce dernier ouvrira la voie à un nouvel ordre mondial?

Jacob Cohen:Il y a des événements qui apparaissent dans l’Histoire – on aurait dit un « fait de jeu » dans un match – inattendus et déterminants, et qui agissent comme révélateurs, ou même des accélérateurs, de ce qui se préparait de manière souterraine. Cela fait des années que l’on pressentait une évolution des rapports de forces dans le monde, une espèce de redistribution des cartes entre les grandes puissances. Le coronavirus rentre certainement dans cette catégorie. Le monde ne sera plus comme avant. Un nouvel ordre mondial est en train d’émerger dont on pressent les contours.

Algérie54: Les récents développements concernant la propagation de la pandémie du Coronavirus, nous ont révélé une Union Européenne fragile en matière de solidarité, les Italiens et un degré moindre les Espagnols ont bien ressenti le fossé entre le discours et la réalité du terrain?

Jacob Cohen:Cette fragilité – ou plutôt le chacun pour soi introduit déjà avec l’euro une monnaie unique qui pénalise les faibles au détriment des puissants sans possibilité d’ajustements que permettaient les dévaluations – était relativement masquée par les belles déclarations et l’unanimisme des oligarchies européennes pour cette nouvelle religion dont toute critique était considérée blasphématoire. Et puis on a vu le cynisme teinté de mépris des Allemands et leurs alliés nordiques pour le malheureux peuple grec réduit quasiment à l’esclavage. Aujourd’hui, les Italiens et les Espagnols ressentent douloureusement dans leurs chairs l’égoïsme des pays riches de l’UE, avec cette Allemagne qui rappelle certains traits de l’histoire.

Algérie54:Le Coronavirus a montré les limites du système sanitaire de l’Europe, qu’en pensez-vous?

Jacob Cohen:Pas de toute l’Europe. L’Allemagne s’en tire mieux pour le moment. Cela montre en tout cas que l’obligation imposée par l’Allemagne et ses alliés nordiques d’une « stabilité » financière qui contraint les autres Etats comme la France, l’Italie et l’Espagne, à sabrer dans leurs budgets de santé comme pour les autres services publics, pour respecter les directives financières imposées par l’UE, donne les résultats que l’on voit. Qu’une grande puissance comme la France ne puisse même pas disposer de masques pour protéger son personnel soignant montre à quelle dégradation on est arrivés. C’est pathétique. Des docteurs et des infirmières quémandant quelques masques ! On croit rêver !

Algérie54:Le Brexit, jumelé à l’impact du Coronavirus, nous réservera une Europe faible, selon les prévisions de certains experts, êtes-vous d’accord avec cette approche?

Jacob Cohen:Tout à fait d’accord. Le Brexit brise le tabou de la sortie impossible et dévastatrice de l’UE. Macron et Sarkozy ont juré de tout faire pour que les Anglais paient cher leur décision. Les référendums contre l’UE (comme celui de la France en 2005) sont bafoués. Les peuples y croient de moins en moins. Et l’impact du coronavirus sera dévastateur sur cette construction artificielle et inégalitaire qui protège les multinationales avec les subventions et l’optimisation fiscale au détriment des besoins élémentaires des populations.

Algérie54:Pensez vous que les autorités françaises  ont pris du retard pour annoncer le confinement?

Jacob Cohen:Non seulement elles ont pris du retard, mais elles ont été en-dessous de tout. Alors que la Chine faisait le nécessaire dès le mois de janvier et que la Corée montrait l’exemple d’une lutte sérieuse contre le virus, les voix autorisées en France disaient que ce serait une simple grippe. Ce serait cruel de reproduire leurs déclarations. La porte-parole du gouvernement déclarait que les masques ne servaient à rien. Macron lui-même allait au théâtre le 9 ou 10 mars et invitait les Français à sortir comme si de rien n’était. Et en annonçant le 15 mars la fermeture des établissements scolaires, il maintenait le premier tour des élections municipales, un scrutin qui n’aura servi à rien et qui aura contribué à répandre un peu plus le virus. Tant d’impréparation laisse pantois.

 

Algérie54: Cela, nous amènera à évoquer l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, son époux, et leurs liens avec des groupes pharmaceutiques, que dira Jacob Cohen?

Jacob Cohen:Le milieu de la santé entretient des relations intéressées et incestueuses avec ce qu’on appelle le Big-Pharma. Les grands patrons et les chercheurs reçoivent des subventions généreuses des laboratoires, dont le seul credo reste le profit, avec des médicaments de plus en plus chers qui ruinent la sécurité sociale, et des « vaccins » qui posent problème. Ceux qui tentent de proposer des alternatives moins onéreuses et moins nocives sont discrédités, et même interdits de pratique. Imaginez qu’en France on a supprimé la filière des plantes médicinales sous la pression du lobby médical. On peut dire que ce lobby médical fait la loi et sait récompenser ses fidèles serviteurs. Agnès Buzyn et son mari Lévy auront bien mérité sa reconnaissance.

Algérie54:Le Coronavirus aurait mis fin aux illusions atlantistes, l’Europe s’effrite, au profit de la Russie , de la Chine et Cuba, le premier s’est même permis le luxe de venir en aide à l’Italie à l’opposé de la France, qu’en est-il?

Jacob Cohen:La question rejoint celle sur la redistribution des cartes et le nouvel ordre mondial qui se dessine. Effectivement, la Chine apparaît comme la puissance qui a su maîtriser de façon magistrale une épidémie qui aurait pu l’emporter. Et pendant que les économies des puissances de l’OTAN sont quasiment à l’arrêt, et on se demande dans quel état elles sortiront, même les Etats-Unis malgré les rodomontades de Trump, l’économie chinoise redémarre à plein. Et c’est elle avec la Russie et même Cuba qui viennent en aide à l’Italie. Les réactions de responsables italiens sont d’ailleurs significatives. Certains ont même hissé les drapeaux de ces pays et leur ont rendu des hommages appuyés. Il y a des signes qui ne trompent pas.

Algérie54: La France demeure obstinée à rejeter le dépistage massif à l’opposé de l’Allemagne, et cela s’est répercuté sur une hausse vertigineuse du nombre de cas confirmés avant l’arrivée du pic, ne pensez-pas que cela mettra fin à l’avenir politique d’Emmanuel Macron?

Jacob Cohen:La France ne s’obstine pas à rejeter le dépistage massif. Elle n’en a pas les moyens. Le système hospitalier était dans un état déplorable avant le coronavirus. Les 3 derniers présidents l’ont mis à genoux. Il n’y a pas d’argent, et la commission européenne veille à ne pas creuser les déficits. Quant à Macron, il suivra peut-être le destin de Sarkozy et de Hollande, c’est-à-dire faire un tour et puis s’en va. Mais l’oligarchie lui trouvera un remplaçant pour faire la même politique. Tant que la France ne retrouvera pas sa souveraineté, aucune amélioration véritable ne sera possible.

Algérie54:Ne pensez-vous pas que l’entrée sur scène de Didier Raoult a mis à nu l’oligarchie, et la politique de mise à mort de la santé publique en France?

Jacob Cohen:Certes, Didier Raoult a provoqué une prise de conscience et planté quelques banderilles, mais je ne crois pas, malheureusement, qu’il renversera le système établi. Les enjeux sont énormes et le lobby médical est trop puissant et a des relais dans tous les médias et au sein du gouvernement. Il n’y a qu’à voir les contre-feux allumés ici et là pour le discréditer ou limiter sa marge de manœuvre.

PARTAGER