La liberté de la presse française frise la honte et le vomissement

La France néocoloniale n'a aucun respect pour l'Afrique et sa population

En réaction à la convocation de l’ambassadeur de France à Alger, par le Ministère algérien des Affaires Etrangères MAE,suite aux dérapages récurrents du subversif média France24, et son invité Francis Ghilès,le porte-parole du Quai d’Orsay fera savoir que les médias français sont indépendants malgré que France 24 est un média relevant de son autorité.

https://www.facebook.com/RamousPageOfficielle/videos/224984728613756/

Un jour plus tard, c’est la honte et le mépris à l’encontre du continent africain, présentés comme une recette médicale à sauver l’humanité au détriment de la population africain que cette France néocoloniale l’a considère comme quantité négligeable.
Les Professeurs Camille Locht, Directeur de recherche à l’Inserm et le chef de service à l’hôpital Cochin, le Pr Mira, invités de la chaîne française LCI ont échangé avant de tomber d’accord pour aller tester des vaccins… en Afrique.

« Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement. Un peu comme cela s’est fait d’ailleurs pour certaines études en Sida où chez les prostituées ? On essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et elles ne se protègent pas », a déclaré le second nommé.

Et le Professeur Locht de donner son avis : « Vous avez raison, on est en train de réfléchir en parallèle à une étude en Afrique justement pour faire ce même type d’approche avec le Bcg contre la tuberculose. Un appel d’offre va sortir ». Et d’avancer : « Cela n’empêchera pas qu’on réfléchisse à une étude en Europe et en Australie ».

Les propos ne sont pas uniquement choquants, ou arrogants, mais témoigne l’engineering social et culturel d’une supposée élite en France, girouette lorsqu’il s’agit des USA, Russie, Allemagne, ou la Chine, mais puissante lorsqu’il s’agit de l’Afrique qui n’arrivait pas à se débarrasser de la monnaie coloniale le CFA. Ces deux scientifiques devraient savoir que son pays qui chante la liberté et les droits de l’homme, vole encore l’Afrique, à raison de 400 milliards d’euros chaque année au profit du Trésor de Paris.

Le malheur aujourd’hui est de voir cette supposée élite glorifier la colonisation, car, si les tests du BSG, s’avèrent « assassins » les politicards français et leurs larbins néocolonisés, relayés par leurs médias de la Mainstream, vont nous faire croire que cette population allait mourir à cause des maladies et les guerres, et qui ne sont créés que par les puissances coloniales comme la France.
Si les tests s’avèrent concluants, on va faire l’éloge des scientifiques français et jamais «  les cobayes » du continent, toujours considérés comme quantité négligeable.
La France néocoloniale, qui fait des spectacles pour transporter ses malades par des TGV et avions, a montré ses limites scientifiques et de service public, et le manque de masques sont là pour le confirmer.
Cette même confirmation de cette France arrogante, aux allures d’une coquille vide et qui vit dans une bulle, nous viendra de Didier Raoult, qui a mis à genoux le système de santé de Macron et sa protégée Buzyn, ainsi que de Jacob Cohen, l’auteur du « Printemps des sayanims », ou bien entendu l’humoriste Dieudonné, qui même confiné, dérange la Mainstream et le CRIF, qui viennent de l’accuser d’avoir implanté une usine de masques chirurgicaux en Chine. L’humoriste qui avait mis à nu le grand mensonge de la liberté d’expression en France, ne manquera certainement pas l’opportunité d’atteinte à l’image de l’être humain, en Afrique pour sortir son artillerie humoristique, ce samedi 4 avril 2020, pour montrer au monde entier le vrai visage de l’oligarchie française qui n’a rien à envier à l’OAS, Bigeard, Massu, Papon et Aussaresses, qui ont commis des génocides en Afrique, en particulier en Algérie et qui continue de piller les richesses du continent.

 

PARTAGER