Abdou Semmar, la nullité transformée en doctrine

Abdou Semmar ne fait pas la différence entre le le prix du Spot et le prix á terme

Abdou Semmar, le ragotin du sulfureux site Algériepart, demeure sans un contexte un ignorant  même dans le mensonge, comme l’atteste un article qu’il avait publié ce dimanche frappé comme d’habitude du sceau de « l’Exclusif » intitulé »Deux employés chinois ont introduit le virus Covid-19 dès fin janvier à Alger »

L’ignorance avérée  de Semmar a pour conséquence une addiction aux mensonges à la solde de ses employeurs de la DGSE, aux  résidus d’El Isaba et de l’Etat profond.
Sur ce plan, les scientifiques du monde entier sont unanimes en matière de classement  des trois sous types du COVID19 suivant la nomenclature A, B, C.  . Celui de Chine est le type A et le B est celui de la France Italie Espagne Suisse Allemagne puis C pour les USA. Toujours selon cette nomenclature et en fonction des mutations observées de continent en continent : le sous type A correspond à la Chine, le B est celui observé en France Italie Espagne Suisse Allemagne et enfin le C pour les États Unis et Canada.

Selon l’institut Pasteur d’Alger IPA, seul le sous Type B a été retrouvé en Algérie, ce qui signifie que le coronavirus avait été introduit d’Europe, et vraisemblablement avec le ressortissant italien, testé positif au coronavirus, le mardi 25 février après son entrée sur le sol algérien, en date du 17 mars  a été transféré vers son pays l’Italie.

Le ressortissant en question avait été transféré vers son pays  depuis l’aéroport de Hassi Messaoud à bord d’un avion privé de la compagnie aérienne italienne.
Prétendre le contraire c’est insulter le monde scientifique au nom de la gabegie et le mensonge qu’incarne sieur Semmar, au nom de la vérité et ses « investigations » à distance à partir de son confinement sur Seine.
Pour en résumer, il est clair que le renforcement d’un partenariat stratégique entre l’Algérie et la Chine à tous les niveaux, à commencer par la 5G de Huawei, qui vient de faire un don d’équipements médicaux à l’Algérie, ainsi que le méga-projet du port d’El Hamdania, diminue l’influence française, et rétrécit pleinement ses intêrets dans une Algérie devenue la vache à traire.
En conclusion, le coronavirus n’est pas loin de la géopolitique, et les mensonges de bas niveau de Semmar et consorts, ne peuvent en aucun cas barrer la route à l’Algérie de retrouver sa souveraineté décisionnelle dans les dossiers stratégiques de son développement socioéconomique

PARTAGER