Quand Macron autorise « la mort » des personnes âgées

Macron accusé de laisser mourir des personnes âgées

L’étau se resserre sur le président français Emmanuel Macron, dont l’image  se ternisse de plus en plus à cause de sa gestion chaotique de la pandémie du Coronavirus.

Ainsi, le média français Le Canard Enchaîné, vient de dévoiler dans sa livraison du 22 avril dernier, une circulaire du ministère de la Santé en date du 19 mars, interdisant l’admission en réanimation des «personnes les plus fragiles».

Ces révélations n’ont que rarement été commentées par les médias de la Mainstream, acquis à la stratégie chaotique de Macron et inféodés à l’oligarchie de la finance, comme c’est le cas des 7 milliards d’euros accordés à Air France au moment où les hôpitaux manquaient cruellement d’équipements pour la prise en charge des personnes atteintes. Seul Nicolas Dupont-Aignan,s’est indigné dans une courte vidéo revendiquant des poursuites judiciaires contre le locataire du Palais de l’Elysée.

Il faut rappeler aussi que les autorités sanitaires françaises, via le  décret publié le 29 mars, avaient autorisé le recours au Rivotril (un puissant anxiolytique habituellement utilisé dans le traitement de l’épilepsie) afin d’effectuer des soins palliatifs dans les Ehpad et à domicile auprès de malades refusés en réanimation. Il s’agit d’une autre décision discriminatoire et inhumaine, dans un pays qui chante, liberté, fraternité et égalité. A bon entendeur