Confinement et déconfinement : Les enjeux

Covid-19: Levée totale du confinement pour 19 wilayas et allègement des horaires pour 29 autres

La décision de prolonger les mesures du confinement jusqu’au 14 mai par les services du Premier Ministère, moins de quarante-huit heures après avoir annoncé un allègement, suscite des interrogations.

Abdelaziz Djerad a-t-il reçu des rapports approximatifs de la part de ce comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus,. Où bien, il y a des enjeux d’intérêts inavoués ? Selon certains analystes ,le premier ministre a dû prendre sa courageuse décision contre l‘avis du comité scientifique qui n’aurait  pas validé ces nouvelles mesures.. et ont poussé pour une reconduction du confinement partiel et pourquoi uniquement la nuit ce qui est absurde : le virus ne circule pas que la nuit!

Etat des lieux

En vue d’avoir des réponses plus au moins objectives, Algérie54 est allée creuser dans la réalité du terrain et les personnages qui gravitent autour de ce défi qui concerne l’Algérie à l’instar de tous les pays de la planète.

Il est quasiment certains, que les services du Premier Ministère avaient commis une erreur d’appréciation, en annonçant l’allègement des mesures du confinement, en ouvrant la voie au nom des raisons socioéconomiques, à certains segments  de reprendre l’activité, sans imposer des mesures draconiennes pour le respect de la distanciation et le port des masques.
Cette mesure jugée hâtive, a été critiquée par l’un des membres du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, en l’occurrence le professeur Mohamed Bekat Berkani. Ce dernier justifiera la première décision d’allègement préconisée par le Comité scientifique lors de son passage à la radio algérienne, par la situation de « détresse » de concitoyens confrontés à des difficultés économiques. Se rattrapant, il juge  que personne ne possède le bon « mode d’emploi » pour assurer la réussite d’un déconfinement sécurisé et éviter, ainsi, une nouvelle vague de la maladie, « plus meurtrière que la précédente ».
Grosso modo, cela résume l’appréciation approximative de ce comité qui serait influencée par les recommandations de l’OMS, dont la réputation est de plus en plus affectée par les intérêts géopolitiques des uns et des autres.

Volte-face de l’OMS

La porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Harris, a déclaré ce lundi que l’organisation n’ »a jamais conseillé d’instaurer des mesures du confinement ».

« Nous n’avons jamais dit d’instaurer des mesures du confinement. Nous avons dit de suivre, tracer, isoler, traiter », a affirmé Margaret Harris, porte-parole de l’OMS, au quotidien australien Sydney Morning Herald.

« Les gouvernements sont allés jusqu’à mettre leurs pays en quarantaine parce qu’ils n’étaient pas en mesure de savoir où se déroulaient la plupart des transmissions », a dit le Dr Harris.

« Vous devez être capables de séparer les personnes infectées de celles en bonne santé », a poursuivi la porte-parole de l’OMS.

Ces déclarations résument la volte-face de l’organisation, accusée de tous les maux par le président américain Donald Trump, et qui n’avait pas hésité à fermer les vannes financières de l’engagement américain, sous le prétexte qu’elle est sous la solde de Pékin. Des accusations démenties par l’OMS, mais les déclarations de Margaret Harris, dénotent que l’organisation mondiale de la Santé s’est pliée au diktat américain, dont le Chef de l’administration ne cesse d’appeler à la levée du confinement observé dans plusieurs Etats de son pays, de peur de s’enfoncer dans la récession économique, préjudiciable à son ambition d’être réélu en novembre prochain.

D’ailleurs, les langues commencent à se délier au sein de l‘OMS et bientôt on saura plus de la complicité des gros labos avec Bill Gates, le patron de Microsoft, et qui serait derrière  la fixation des mesures de confinement afin de vendre le vaccin au plus grand nombre de pays

C’est ce que s’emploie à le faire Christian Drosten, virologue allemand peu connu du public mais bien connu des grands labos et qui serait utilisé pour préparer la venue du vaccin allemand, sachant que l’Allemagne à l’opposé de plusieurs pays européens avait opté pour le dépistage massif. Ainsi,  l’Allemagne, fait figure d’exemple en matière de gestion du Coronavirus tant les chiffres sont particulièrement bas, en comparaison avec ses voisins européens. Le taux de mortalité y est de 61 morts par million d’habitants, bien loin de 560 morts par million d’habitants de la Belgique, des 474 de l’Espagne et des 415 de l’Italie.

Quel rôle joue l’Institut Pasteur d’Alger ?

En évoquant l’Institut Pasteur d’Alger, il impérativement  nécessaire de revenir à la nomination du Dr Fawzi Derrar le 09-03-2020, par le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid ,annoncée en exclusivité par le journal Liberté, au début de l’annonce de la pandémie en Algérie, en remplacement du Professeur  Zoubir Harrat. Pour un certain nombre de professionnels qu’Algérie54 avait interrogé, il est clair que Fawzi Derrar fait l’affaire de ceux qui travaillent pour le tout sécuritaire, et le marketing médiatique pour l’utilisation d’un vaccin qui sera bientôt sur le marché.

Ces professionnels notent que Fawzi Derrar avait étudié aux USA, et est en contact avec les laboratoires Abbott, qui s’activent aujourd’hui avec les  allemands pour la fabrication du vaccin qui sera bientôt sur le marché.

Le recours au prolongement du confinement vise-t-il à saper l’inauguration de la grande mosquée d’Alger , le jour de l’Aid El Fitr, selon certaines indiscrétions ?

Prévue initialement au début du mois sacré de Ramadhan, l’inauguration de la Grande Mosquée d’Alger fait l’objet d’une campagne de dénigrement et de contre-vérités de la part de cercles néocolonisés qui ne digèrent plus de voir le sanctuaire de la colonisation française de Lavigerie, devenir un bastion de la renaissance scientifique, du savoir et de l’identité algérienne. Pour rappel, l’actuel président Tebboune tenait à la concrétisation de ce projet civilisationnel, lorsqu’il était Premier Ministre, comme l’indiquent ses attaques à l’encontre du groupe français BWIN.

Et la France

Prolonger le confinement jusqu’au 14  mai, est-t-il lié au déconfinement annoncé en France pour le 12 mai prochain? Sans être affirmatif pour autant, l’annonce faite  ce lundi par la compagnie aérienne française Air France,sur son site web de la reprise des réservations vers l’Algérie, laisse le champ libre à toutes les spéculations et interprétations.