Quand l’entité sioniste s’intéresse à l’agence algérienne de la coopération internationale

Quand l’entité sioniste s’intéresse à l’agence algérienne de la coopération internationale

Après l’article d’un journal espagnol, proche du Makhzen marocain, c’est autour de la chaîne de l’eentité sioniste I24, de s’intéresser au lancement de l’agence algérienne de coopération internationale, de solidarité et de développement que présidera Chafik Mesbah.

Sur un ton hostile, la chaîne sioniste s’interrogeait sur le but réel de la création de cette agence, et ses positions vis-à-vis à certaines questions géopolitiques.
Le média en question, et qui évoque la position officielle de l’Etat Hebreu a fait savoir que le gouvernement de l’entité sioniste suit de près l’évolution politique en Algérie, en vue de mieux se préparer à d’éventuels changements sur la scène arabe, dans le sillage des informations faisant état d’une proche normalisation de l’Etat hébreu avec certains pays du Golfe et son impact sur la question palestinienne.

Ainsi, l’agence algérienne de coopération internationale créée pour établir une politique nationale de coopération internationale dans tous les secteurs économique, sociale, humanitaire, culturel, éducatif, scientifique et technique,y compris le diplomatique, à travers la création de nouveaux espaces permettant la concrétisation d’objectifs bien déterminés par l’action diplomatique.
Ainsi, il devient évident, que la nomination de Chafik Mesbah, ancien colonel des services de renseignements algériens, académicien et journaliste, n’arrange pas les choses chez nos voisins marocains, espagnols et sionistes qui voient d’un mauvais œil le retour de l’Algérie sur la scène internationale post-présidentielle du 12 décembre dernier

PARTAGER