Mokhtar Said Mediouni : « La nouvelle Algérie dérange certains pays »

Mokhtar Said Mediouni : "La nouvelle Algérie dérange certains pays"

L’analyste et spécialiste des questions sécuritaires, Mokhtar Saïd Mediouni, a indiqué ce jeudi sur les ondes de la Radio Algérienne que « l’Algérie nouvelle dérange des parties étrangères qui n’hésitent pas de menacer la stabilité du pays en fomentant des problèmes internes ».

S’exprimant dans l’émission « L’invité de la rédaction » de la chaîne 3, M. Mediouni a estimé que « l’Algérie nouvelle dérange des parties étrangères qui n’hésitent pas de menacer la stabilité du pays en fomentant des problèmes internes tels provoqués à la veille de l’Aïd El Adha », appuyant que « ce n’est pas le fait du pur hasard ».

Selon Mediouni, il y a eu trop de coïncidences apparues dans un laps de temps comme les incendies de forêt, le manque de liquidité dans les postes, les coupures d’eau et d’électricité un peu partout à travers le pays.

« Ça n’arrive pas comme ça », a-t-il insisté en pointant un doigt accusateur certaines parties étrangères qui s’agitent contre notre pays, allant jusqu’à citer nommément des Etats qu’il accuse être directement ou indirectement impliqués.

M. Mediouni n’a pas manqué également de tirer à boulet rouge sur autre pays méditerranéen émergent, dit aussi partenaire stratégique de l’Algérie, qui est derrière ces attaques groupées.

Evoquant la crise libyenne, l’invité de la rédaction, a rappelé que « beaucoup de pays concernés par le dossier de notre voisin de l’Est comptent sur l’expertise algérienne pour mettre fin à ce conflit inter-libyen ».

« C’est le conflit syrien qui a été transposé en Libye », fait-il remarquer et de rappeler que « ce sont les mêmes protagonistes qui s’affrontent en terre libyenne». « C’est pour cela qu’il faut rester très prudent », a-il-conclu.