Les chantres de la Fitna

Les chantres de la Fitna

Par Tarek Benaldjia

Ma contribution a pour but de permettre aux lecteurs de participer au débat elle reflète ma position et mon allégeance envers la Patrie et uniquement la Patrie, car j’y crois fermement en la capacité du peuple algérien à surpasser les crises, aussi graves qu’elles puissent être, grâce à ses référents historiques et civilisationnels ainsi qu’à ses ressources humaines imprégnées de cultures différentes.

J’essaie d’expliquer mes réflexions sur notre situation politique qui passe une crise multidimensionnelle, qui prennent en compte à la fois les acteurs locaux  régionaux et internationaux. de les porter à l’ordre du jour, d’attirer l’attention sur ce qui pourrait se passer après une étape. Je continuerai à partager mes préoccupations de cette manière, même si je suis à l’aise dans ma bulle.

Je voudrais seulement apporté ma contribution sur une histoire riche en événement, malheureusement oubliée ou ignorée par le documentaire d’Enquête Exclusive de M6 pour des raisons ou autre et risque de l’être pour longtemps encore du fait de manque de volonté caractérisé des politiques et des médias mainstream à la solde des franco-sionistes pro-Israël.

Pour une fois soyons du bon coté de l’histoire ?

Pour commencer j’ai quelques questions à poser à la direction de la chaîne française M-6 et je n’aurai plus à prendre la parole.

Quelles furent les spécificités des conflits coloniaux engagés par la France en Afrique du Nord et ailleurs ? Que nous apprennent les méthodes singulières ,enfumades, massacres de prisonniers et de civils, razzias, destructions de cultures et de villages , couramment employées par les militaires français sur la nature de la guerre conduite pour pacifier l’ancienne Régence d’Alger ? Pourquoi de nombreuses mesures racistes et discriminatoires ont-elles été élaborées puis appliquées au cours de la conquête et de la colonisation de l’Algérie ? Comment furent-elles codifiées sous la Troisième République puis étendues aux nouveaux territoires de l’empire tels que l’Indochine, la Nouvelle-Calédonie et l’Afrique-Occidentale française ?
Telles sont quelques-unes des questions auxquelles le documentaire d’Enquête Exclusive de M6 entend répondre.

En décidant d’envahir l’Algérie, la France a-t-elle apporté Les Lumières ou l’incendie ? La colonisation a-t-elle eu un caractère positif ou génocidaire ? La conquête de l’Algérie est-elle justifiée seulement par le désir de venger l’affront fait à un diplomate ? Cette conquête était-elle été  menée dans le but de faire main basse sur les immenses trésors de la régence d’Alger (plus de 500 millions de francs de l’époque, soit 4 milliards d’euros) afin de constituer les fonds secrets du Roi Charles X pour corrompre et retourner le corps électoral français ?!
Qu’est-il advenu de cette immense fortune ?  La journée sanglante du 17 octobre 1961 occupe une place d’honneur dans la liste des atrocités commises par l’Etat français durant la guerre d’Algérie.

De Gaulle a-t-il offert l’Indépendance ou bien a-t-il plongé le pays dans un cauchemar dont celui-ci n’arrive pas à sortir ? Les Algériens ont-ils réellement accédé à l’Indépendance ou furent-il dès le départ piégés par les aventuriers entourant le général ? Boumediene a-t-il succombé à une mort naturelle ou fut-il empoisonné par les DAF, ces déserteurs de l’armée française dont il bridait les ambitions ? Le pouvoir qui lui succéda était-il souverain ou contrôlé en sous-main par un clan d’agents de la France (Hizb França) derrière Chadli ?  l’assassinat du président Boudiaf s’est-il accompli en dépit des forces de l’ordre dirigées par la France ou par , une poignée  de généraux sanguinaires : Larbi Belkheir, Khaled Nezar, Mohamed mediène dit Toufik , Mohamed Lamari et  Smail Lamari ?  Quel rôle la France a-t-elle joué lors de la descente aux enfers de l’Algérie au cours de la décennie 1990 ? Le terrorisme islamiste est-il, comme le présentent les médias, un fléau contre lequel les services algériens et français ont combattu pour sauver l’Algérie de la talibanisation et la France de la contagion ? Ou est-ce une aubaine pour justifier le maintien du peuple algérien sous le joug, de sorte à légitimer le pillage des ressources ?

La vérité est simple ! La France  a toujours eu du mal à s’accommoder de la démocratie et du pluripartisme de ses anciennes colonies. Longtemps, elle les a refusés ! Elle n’accepte le jeu démocratique qu’à condition qu’elle  en soit, en toute hypothèse, la gagnante !

Malheureusement, nous notons que beaucoup de ceux qui se disent connaisseurs de la longue histoire commune qui  unit la France et l’Algérie en des relations fusionnelles, depuis l’époque de la colonisation française jusqu’à aujourd’hui, font preuve de négligence en proclamant la vérité et en y invitant les gens. Au contraire, ils nourrissent le mensonge et camoufle son identité pour justifier leur négligence tout en profitant des insuffisances signalées ici et là,  tout en profitant des bénéfices qui découlent de leurs actions.  Ceci amène les renégats et manipulés et aveuglés à considérer les déclarations faites par ces faux documentaires exclusifs, comme de vraies preuves pour les écarter de la préparation au renouveau de l’amour de leur patrie.

En conséquence, il y a lieu de s’armer de prudence pour ne pas tomber dans le piège visant à perturber les manifestations pacifiques et les dévier de leur objectif par des agissements hostiles à la patrie, à son intégrité territoriale ainsi qu’à exploiter ces manifestations afin de porter atteinte à la sécurité nationale du pays et mettre en danger son unité nationale. Certaines parties qui rejettent toutes les initiatives proposées, et œuvrent à semer les graines de la discorde en conformité avec leurs intérêts étroits et ceux de leurs commanditaires.

Les intentions malveillantes de ces parties ont été démasquées et dénoncées par les différentes franges du peuple, qui ont fait preuve d’une conscience nationale exceptionnelle et authentique, dans la mesure où elles ont rejeté leurs thèses visant à porter atteinte à la crédibilité et aux efforts des institutions de l’Etat à dégager et trouver des sorties de crises pacifiques.

Ces individus-là, sont ceux-là même qui tentent aujourd’hui d’infiltrer les marches, brandissant des slogans suspects et tendancieux qui incitent à entraver toutes les initiatives constructives permettant le dénouement de la crise.

Les têtes de la discorde, qui ont été démasqués, ainsi que leurs actes criminels et pernicieux néfastes pour l’Algérie, sont aujourd’hui en train de subir la sanction juste et équitable qu’elles méritent par la force de la loi, ce sera également le sort de tous ceux qui sont impliqués dans le complot contre l’Armée Nationale Populaire et l’Algérie, en commettant des actes criminels.

Ceux-là même que les enquêtes persévérantes et approfondies en cours, ne manqueront pas de dévoiler dans l’avenir et seront eux aussi sanctionnés de manière juste et équitable par la force de la loi. Mais cela ne fut pas suffisant puisque leurs clientèles sont toujours en place et disposent surtout du soutien et des moyens de l’administration locale et coloniale.

Si quelqu’un appelle, comment personne ne pourrait-il répondre?

Alors, pour l’amour de Dieu, pour l’amour de cette nation qui n’a que trop souffert, nous vous demandons de répondre à l’appelle pour que l’espoir qui vient de naître ne soit pas étouffé comme cela fut le cas en 1992.