Claude Mangin, militante des droits du peuple sahraoui: Il est temps pour la communauté internationale de réparer l’injustice de la colonisation marocaine

Claude Mangin, militante des droits du peuple sahraoui: Il est temps pour la communauté internationale de réparer l'injustice de la colonisation marocaine

Dans un entretien accordé à Algérie54, la militante des droits du peuple sahraoui, et épouse du détenu politique sahraoui Naama Asfari, Mme Claude Mangin, revient sur la question sahraoui, victime de l’injustice internationale, et la repression du peuple sahraoui par le colon marocain.

Algérie54 : Le Maroc vient d’effectuer ce vendredi, une opération militaire au niveau de la brèche d’El Guerguerat,à l’égard des manifestants pacifistes sahraouis, que pensez-vous de l’escalade ou de l’aventure Guerrière du Makhzen?

Claude Mangin : Cela fait 30 ans que le Polisario, après 16 ans de guerre où il était victorieux sur le terrain, a signé de bonne foi un cessez le feu avec le Maroc sous l’égide de l’ONU et de l’UA contre la garantie d’un référendum d’autodétermination, manière habituelle d’arriver à l’indépendance. Le Sahara occidental est la dernière colonie d’Afrique occupée par le Maroc qui a « remplacé » l’Espagne qui l’occupait depuis 1885. Une longue histoire qui revient enfin sur le devant de la scène grâce au peuple sahraoui qui exprime sa colère pacifiquement à Guerguerat comme il l’avait fait il y a 10 ans à Gdeim Izik dont on célèbre le 10 e anniversaire ces jours-ci. C’est toujours la même colère qui s’exprime à Guerguerat et les marocains sont fâchés qu’ils l’expriment, les Sahraouis , ils n’ont pas le droit d’exprimer cette colère juste !

Algérie54 :  Ne pensez- pas qu’il est temps pour la communauté internationale de réparer une injustice qui date depuis 45 ans?

Claude Mangin : L’ONU discréditée par 30 ans d’immobilisme avec une MINURSO sans pouvoir va devoir reprendre les négociations; elle doit  tout d’abord nommer  un envoyé spécial du SG de l’ONU qu’on attend depuis 18 mois, depuis la démission de Horst Koehler qui avait jeté  l’éponge ! Le Conseil de sécurité va devoir prendre le taureau par les cornes et en particulier les USA et la France qui sont les porte-paroles   du Maroc. Cette attente a assez duré !

Algérie54 :  Le Maroc semble compter sur le soutien des monarchies du Golfe et  d’Israël qui aspire à une normalisation des relations et surtout le soutien indéfectible de la France, pour mettre la communauté internationale devant le fait accompli?

Claude Mangin : En effet on peut faire cette lecture, l’intervention militaire marocaine ne peut être la manière de régler cette question. L’économie marocaine ne semble pas à même de supporter les coûts d’une aventure guerrière. Tous ces pays doivent participer à la solution et non pas faire partie du problème !

Algérie54 :  Votre époux Naâma Asfari, ainsi que de nombreux détenus politiques sahraouis croupissent dans les prisons marocaines, dans des conditions inhumaines, sans faire bouger la communauté internationale, que dira Madame Claude Mangin qui mène un combat pour la liberté et la justice depuis des années?

 

Claude Mangin : Nous attendons la décision de la Cour de cassation de Rabat le 25 novembre 2020, 3 ans et demi après la décision de la Cour d’appel de Rabat de juillet 2017 qui avait abouti aux mêmes peines que celles décidées par le tribunal militaire en  2013: 20 ans à perpétuité . Ces prisonniers subissent depuis 10 ans une détention arbitraire comme l’ont écrit tous les mécanismes spéciaux du Haut-Commissariat des Droits de l’homme de l’ONU à Genève. Il est temps qu’ils retrouvent la liberté, 10 ans c’est assez cher payé pour leur combat pour l’indépendance de leur pays.

Entretien réalisé par M.Mehdi