Un mandat d’arrêt, émis à l’encontre d’Abdou Semmar

Un mandat d'arrêt international à l'encontre d'Abdou Semmar

Un mandat d’arrêt international contre le sulfureux cyber activiste, propriétaire du site Algériepart.com, a été émis ce lundi 23 novembre, par le juge d’instruction, près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger,indique notre confrère, L’espoir Libéré, citant des sources concordantes

Selon la même source, le mandat d’arrêt international émis à l’encontre d’Abdou Semmar serait lié à  son implication dans des affaires de de chantage et d’extorsion de fonds. indiquent les mêmes sources.Parmi elles, celle  de l’enregistrement d’un appel téléphonique entre Mahieddine Tahkout et Abdou Semmar  fuité sur Youtube.

Dans le document sonore, on pouvait entendre notamment Abdou Semmar demander à Tahkout de lui « rendre un service ». En contrepartie, le fondateur et rédacteur en chef du site Algérie Part s’engageait à s’attaquer à Mohamed Bairi, qui serait homme d’affaires activant dans l’industrie automobile et concurrent de Tahkout. Au moment de ces faits, Abdou Semmar avait affirmé que l’enregistrement en question était « un montage créé par les services (de renseignement, ndlr) ». Par ailleurs, il convient de rappeler que, Abdou Semmar avait déjà séjourné quelques semaines en prison en 2018, avant d’être relâché et mis sous Interdiction de Sortie du Territoire National ISTN. Il réussira, plus tard à quitter le territoire national à la faveur de la complicité des ramifications d’El Isaba. Depuis, il devient le porte-drapeau de la désinformation et les fakenews concernant l’Algérie et surtout les institutions du pays.