Le Pr Mohamed Belhocine : « le secteur privé de la santé est tenu de déclarer les cas de la covid-19 »

Le Pr Mohamed Belhocine : "le secteur privé de la santé est tenu de déclarer les cas de la covid-19"

Le Pr. Mohamed Belhocine, président de la cellule opérationnelle chargée d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques au niveau du ministère de la Santé, a alerté sur l’obligation de déclarer les cas de contamination à la Covid-19, pour tous les praticiens de santé y compris ceux du secteur privé.

Dans une déclaration  accordée à la Chaîne 3, aujourd’hui, il a averti sur « l’obligation à tout praticien du secteur privé, quel que soit son secteur d’activité où il exerce, de déclarer, lorsqu’il a la suspicion ou la certitude d’un cas de Covid-19 ».

« Il ne s’agit pas d’un problème administratif » dit-il, mais « il est liée aussi aux enquêtes épidémiologiques », en ajoutant que « tout cas recensé devrait pouvoir bénéficier d’un suivie, d’une notification à lui, et donc les cas suivis dans le privé, ne bénéficient pas d’une enquête épidémiologique. »

Le Pr. Belhocine a indiqué qu’ «il y a des chaines de transmission de l’épidémie dans la communauté qui échappe à la vigilance des services d’épidémiologie de médecine et des localités ».

Par ailleurs, Belhocine a précisé que les bilans quotidiens de la contamination du covid-19 établis par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus ne prennent pas en compte certains cas traités au niveau des cabinets privés, qui ne sont pas déclarés auprès des instances sanitaires chargées des enquêtes épidémiologiques.