Une enquête statistique pour le recueil d’indicateurs sociaux et économiques lancée

Une enquête statistique pour le recueil d'indicateurs sociaux et économiques lancée

Une enquête statistique dédiée à recueillir les indicateurs sociaux et économiques au niveau des communes et wilayas du pays sera transmise aux responsables locaux durant le mois en cours (décembre), a indiqué mardi à Alger le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Mounir Khaled Berrah.

En marge d’une réunion avec les représentants de plusieurs départements ministériels consacrée au renforcement du maillage statistique local, le ministre a fait savoir que dans cette phase de lancement des travaux statistiques au niveau local, « il est attendu la production d’une série d’indicateurs sociaux économiques qui seront limités dans la phase actuelle à l’évaluation des potentialités locales d’une part et au suivi des indicateurs de cohésion sociale ». Selon M. Berrah, cette réunion a pour but de permettre d’apporter un appui au lancement des travaux statistiques au niveau des communes et des wilayas et de la finalisation du canevas de recueil des informations statistiques dont la transmission est imminente en direction des wilayas à travers le territoire national.

De plus, cette réunion entre les représentants de différents ministères (Collectivités locales, Finances, Industrie, Mines) et de l’Office national des statistiques (ONS), entre dans le cadre du plan d’action du gouvernement dans son volet statistique, concernant le renforcement du maillage statistique local, a-t-il précisé. « Il s’agit là de la première étape dans le cadre de la mise en place d’un système communal d’information statistique qui lui-même est un module qui sera intégré de manière cohérente dans le système statistique national », a expliqué M. Berrah.

Il a ainsi souligné que le lancement de ce maillage statistique s’est fait à travers la mise en place de cellules statistiques au niveau des communes et des wilayas sur l’ensemble du territoire national.

« L’objectif recherché est la mise à disposition d’une information au niveau le plus fin, qui soit localisée et de qualité afin d’être de nature à faciliter le processus de prise de décision y compris à l’échelle locale », a indiqué le ministre.

 

Vers la relance du Conseil national de la statistique

 

Parallèlement à cela, le ministre a annoncé une autre action phare est en cours de concrétisation, à savoir, la relance des activités du Conseil national de la statistique.

« Le Conseil national de la statistique est une entité de concertation et de coordination par excellence susceptible d’apporter une valeur ajoutée très importante en matière de coordination au niveau du système statistique national », a-t-il estimé, notant la pertinence de cet organisme dans la prise en charge de dossiers « très importants » en matière de politique d’information statistique.

Concernant la composition du CNS, M. Berrah a rappelé que celle-ci est définie par les textes réglementaires. Le CNS doit être composé de représentants de plusieurs départements ministériels et d’administrations ainsi que des représentants des secteurs économique et social.

Interrogé à propos de la pertinence du maintien de l’ONS sous la tutelle du ministère des Finances, le ministre a fait savoir que l’opération de réorientation de l’ONS sous la tutelle du ministère de la numérisation et de la statistique est en cours, notamment à travers la préparation d’un décret exécutif dans cette optique.