UNESCO : Le Ministère de la Culture cède le Rai, au profit du Maroc

UNESCO : Le Ministère de la Culture abandonne le Rai, au profit du Maroc

L’incompétence des responsables du Ministère de la Culture, dirigé par Mme Malika Bendouda, coûtera certainement à l’Alérie,le parrainage du patrimoine musical le Rai, au profit du Maroc.
Algérie54, dans un article publié le premier décembre 2020 intitulé » La guerre marocaine de la culture contre l’Algérie https://algerie54.dz/2020/12/01/media-2/, avait alerté l’opinion publique algérienne sur les intentions du regime du Makhzen de s’accaparer de ce patrimoine du terroir algérien, dont le renommé dépasse de loin les frontières algériennes.
Les affidés du régime du Makhzen, apprend-t-on, bénéficient du soutien du lobby juif bien introduit en France, très proche du CRIF et de la première responsable de l’UNESCO, la française Audrey Azoulay, fille du puissant conseiller de sa Majesté en l’occurrence André Azoulay.
Les appréhensions d’Algérie54, se sont avérées exactes puisque que le ministère algérien de la Culture et des Arts eut retiré lundi sa candidature déposée devant l’Unesco.

Le département de Malika Bendouda justifiera ce retrait par l’absence de quelques éléments dans son dossier de candidature, indigné par des milliers de fans algériens, particulièrement les artistes algériens.
Sur ce registre, le compositeur algérien Kouider Berkane, avait tiré la sonnette d’alarme sur notre ligne, sur les intentions des marocains de s’accaparer de cette richesse culturelle algérienne, dont les facteurs de la géographie et de la linguistique demeurent tranchants et sans équivoque.

Aveu d’incompétence et d’impuissance, le ministère de la Culture rendra public un communiqué dans lequel il confirme cette fatalité qui gangrène un département budgétivore, qui ne pourrait même préserver les facteurs de l’identité culturelle de l’Algérie.

PARTAGER