Normalisation du Maroc avec l’Entité sioniste : L’hypocrisie des Frères Musulmans

Maroc: El Othmani s'enfonce dans le mensonge

Le mois d’août dernier le Premier Ministre marocain, Saadeddine El Othmani,,issu du parti « Justice et Développement « inféodé à la confrérie des Frères Musulmans avait indiqué « Nous refusons de normaliser notre relation avec l’Entité sioniste parce que cela va enhardir d’autres violations des droits du peuple palestinien », moins de quatre mois, c’est son gouvernement sous les ordres de sa Majesté Mohamed VI, qui reconnaît cette entité sioniste qui a spolié la terre palestinienne et violé les droits du peuple palestinien.

Le Premier Ministre marocain avait déclaré également que « “La position du Maroc, du Roi, du gouvernement et du peuple, est de défendre les droits légitimes du peuple palestinien et de la mosquée Al-Aqsa.”
Est-ce le cas aujourd’hui, sûrement non, puisque le Roi a vendu la Palestine, pour sauver son trône et la promesse de la marocanisation du Sahara, n’aura pas lieu puisque la communauté internationale demeure attachée à l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.

Le même Saadeddine El Othmani dira que “la nation islamique tout entière est concernée par la défense de Jérusalem et de la mosquée Al-Aqsa, car c’est la première des deux qiblah et la troisième des deux saintes mosquées”. Est-ce le cas aujourd’hui, sûrement non, c’est le Maroc qui sera sionisé, et sous tutelle du mentor du sionisme au Maroc, André Azoulay.
Sur le registre des réactions, concernant les alliés du parti marocain« Justice et Développement « de la Confrérie des Frères Musulmans, on peut souligner la réaction légère du Hamas palestinien qui qualifie la normalisation des relations entre le Maroc et l’Entité sioniste de « péché politique » alors que le parti islamique palestinien, le Djihad Islamique le qualifie de trahison à la cause palestinien.
La réaction du parti des Frères Musulmans en Algérie, le MSP, est identique à la réaction au Hamas palestinien, épargnant son allié marocain, au moment où il avait lynché le footballeur algérien Hichem Boudaoui, qui se déplacera avec son équipe l’OGCNice ,en Palestine Occupée pour jouer une confrontation footballistique ( un déplacement condamnable par nos soins, car la défense de la cause palestinienne est au-dessus de toutes considérations d’intérêts restreints »
Pour ce qui est des autres partis islamistes inféodés à la Confrérie des Frères Musulmans, et leurs alliés turcs et qataris, aucune réaction à retenir, à l’heure où nous mettons en ligne