De Rahmet Rabi à Diavital : Le miracle se poursuit à EchoroukTV

La chaîne de télévision privée algérienne EchoroukTV ; diffuse depuis quelques temps un spot publicitaire sur un complément alimentaire intitulé « Diavital » destiné aux malades atteints du diabète, du prétendu Dr Toufik Zaibet, en violation des recommandations de l’Autorité de Régulation de l’Audiovisuelle ARAV. Ce complément alimentaire serait le même label, que RHB (Rahmet Rabi) que l’inventeur prétendait sur les plateaux de la même chaîne de télévision être, un médicament et remède contre le diabète, en présence de l’ancien ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf, qui ne trouvait pas les mots pour nous annoncer « l’invention-miracle » pour sauver les diabètes.

Lune de miel entre EchoroukTV et Zaibet

Aujourd’hui, on se retrouve devant le même scénario, qu’il y a trois ou quatre années, quand le prétendu Docteur Zaibet, nous annonçait, le fameux « remède-miracle » dénommé Rahmet Rabi, bénéficiant du soutien de l’ancien ministre de la Santé. Un médicament qui deviendra ensuite un complément alimentaire après la campagne menée par certains professionnels du secteur, relayés par quelques médias, dénonçant cette imposture et arnaque, portant le sceau de l’obscurantisme.

Qu’elle utilité pour l’ARAV ?

Cinq mois après l’avertissement adressé aux médias audiovisuels, les invitant d’interrompre immédiatement les campagnes publicitaires destinées à promouvoir les produits pharmaceutiques, et les compléments alimentaires, l’Arav demeure impuissante à imposer ses recommandations, au profit de la propagation de l’obscurantisme, le charlatanisme et le respect de la loi.
Il convient de rappeler, que des informations et données erronées véhiculées par ces campagnes qui vantent des vertus illusoires invitant les citoyens à acquérir ces produits en impliquant des médecins et des spécialistes , circulant sur certains médias et réseau sociaux, en violation des standards scientifiques, des règles juridiques et éthiques de la publicité, mettant ainsi la santé des consommateurs en danger .