MDN: L’Algérie a engagé des moyens humains et matériels considérables pour sécuriser ses frontières terrestres et ses accès maritimes

MDN: L'Algérie a engagé des moyens humains et matériels considérables pour sécuriser ses frontières terrestres et ses accès maritimes

Dans le cadre des activités de l’Initiative «5+5 Défense» inscrites pour l’année 2020, et en qualité de représentant de Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, le Général-Major Abdelhamid Ghriss, Secrétaire Général du Ministère de la Défense Nationale a pris part, ce mercredi 16 décembre 2020, par visioconférence, aux travaux de la 16e Réunion des Ministres de la Défense des pays membres de l’Initiative «5+5 Défense». Cette séance a été présidée par le Ministre maltais des Affaires intérieures et de la Sécurité nationale depuis La Valette, dont le pays assure la Présidence tournante de l’Initiative pour l’année en cours.
Lors de cette réunion, le Secrétaire Général du Ministère de la Défense Nationale a souligné, dans son allocution, le contexte international et régional particulier qui caractérise la tenue de cette rencontre, en mettant l’accent sur l’engagement de l’Algérie au principe de la coopération dans le cadre de l’espace 5+5 défense:

« Permettez-moi, tout d’abord, au nom de Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, que j’ai l’immense honneur de représenter, de vous transmettre ses salutations les plus sincères et ses vœux de réussite à l’occasion de la tenue de cette 16e Réunion des Ministres de la Défense des pays membres de l’Initiative «5+5 Défense», coïncidant avec le 30ème anniversaire du Dialogue (5+5).

Mon pays, de part sa stratégie sécuritaire, et tenant compte l’instabilité prévalant dans la zone du Bassin Ouest-Méditerranéen et dans la bande sahélo-sahélienne, a engagé des moyens humains et matériels considérables afin de sécuriser ses frontières terrestres et ses accès maritimes, de même qu’un processus de coopération avec certains pays limitrophes a été mis en place à cet effet, et ce, conformément aux principes de notre politique extérieure et dans le cadre de la légalité internationale ».

Etaient inscrits à l’ordre du jour de cette réunion, les enjeux régionaux et les défis communs des pays membres de l’Initiative, en l’occurrence l’Algérie, la France, l’Italie, la Libye, Malte, la Mauritanie, le Maroc, le Portugal, l’Espagne et la Tunisie. De même, il était question d’évaluer le taux d’exécution du Plan d’Action de l’Initiative pour l’année en cours et l’approbation du Plan d’Action pour l’année 2021.
Les travaux de cette réunion ont été sanctionnés par l’approbation de la Déclaration conjointe, définissant les axes de coopération militaire multilatérale pour la coordination des actions visant à promouvoir la sécurité et la stabilité en méditerranée occidentale.