Boukadoum : « Il est temps de lever l’injustice que subit le continent africain »

Sabri Boukadoum: L'ANP n'a pas participé à des opérations militaires hors des frontières

Le chef de la diplomatie, Sabri Boukadoum, a  réitéré, mardi, l’attachement de l’Algérie à l’impératif d’une position commune et la nécessité de corriger les injustices historiques subies par le continent africain à travers le temps.

Dans sa déclaration, mardi, à l’occasion de la réunion ministérielle du Comité de l’Union africaine chargé du dossier des réformes de l’ONU, M. Boukadoum a souligné « Nous devons de sauvegarder notre unité et notre cohésion pour exprimer d’une même voix sur la position africaine commune ».

Notre groupe, ajoute-t-il, représente le continent et il faut travailler pour apporter ce correctif au profit de l’Afrique au sein de l’Organisation des nations unies.

L’Afrique aspire, pour rappel, à deux sièges permanents et rehausser sa représentation via les sièges non permanents au niveau du Conseil de sécurité ainsi que de réformer la façon de faire dudit Conseil.