TV5, France 24 et El Awras TV: la désinformation certifiée

TV5, France 24 et El Awras TV: la désinformation certifiée

Une escalade dans la désinformation est initiée depuis quelques jours par certains médias implantés à l’étranger visant l’Algérie et ses institutions.
Discrédités sur la polémique de la santé du président et du dossier de la gestion de la pandémie du Covid-19, ses sulfureux médias tentent ces derniers temps bien que mal, de revenir à la charge, en évoquent le rapport Stora, et en ressuscitant le discours du désespoir à l’adresse du citoyen, en creusant dans les difficultés socioéconomiques que connait le pays à l’instar de tous les pays du monde dans le sillage de la pandémie du Covid-19.
En défenseurs de la thèse néocolonialiste, les médias TV5, France24 et la tribune exclusive de la nébuleuse liée au parti dissous et Rachad, tentent bien que mal nous embarquer et nous empêtrer dans le piège politique français qui veut nous faire reconnaître les monstruosités du colonialisme

« L’histoire de la guerre d’Algérie » est devenue un sujet pressant et important pour le pouvoir en France et les algériens ont gagné la guerre et ne revendique que la restitution de leurs archives et crânes de leurs résistants et martyrs de .la résistance au colonialisme de 1830, que le rapport de Stora avait occulté

France 24, TV et El Awras tentent de nous embarquer dans une escroquerie intellectuelle qui fait injure à ceux qui se sont sacrifiiés, pour qu’on use de la liberté qui nous a été confiée.

La France tient à ce que cette histoire soit écrite pour la contrôler, pour la réécrire, pour gommer ce qu’elle peut des abominations commises par son armée et ses coloniaux et évidemment pas de 1954 à 1962, mais depuis 1830.

Battus sur les dossiers politiques, et sur la gestion de la pandémie du Covid-19, après la mise en œuvre de la campagne de vaccination, ces médias font de la commémoration du deuxième anniversaire du Hirak béni, coïncidant avec la date du 22 février, une campagne de désinformation et mensonges pour semer les troubles et inciter des citoyens à sortir à la rue et violer les mesures de prévention sanitaires, sachant que ceux qui appellent au désordre ne peuvent jamais le faire en France ou en Angleterre

PARTAGER