La démocratie, un gage d’immunité pour l’Algérie

La démocratie, un gage d'immunité pour l'Algérie

Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a indiqué mercredi à Alger que la démocratie est “un gage d’immunité pour l’Algérie qui restera debout et relèvera les défis”.

“La véritable démocratie est un gage d’immunité pour l’Algérie qui restera debout, forte de ses positions en faveur de la libération, et un exemple à suivre en matière de démocratie bravant ses ennemis intérieurs et extérieurs”, a affirmé M. Goudjil après avoir été plébiscité à main levée, en qualité de président du Conseil de la nation, lors d’une séance plénière présidée par Abdelmadjid Mahi Bahi, en présence de deux tiers des membres de l’institution parlementaire

Le Conseil de la nation “sera aux côtés du président de la République dans la mise en œuvre de son programme visant le parachèvement de l’édification des institutions de l’Etat”, a souligné M. Goudjil, qualifiant les prochaines élections législatives et locales d'”étape majeure dans le parachèvement de cet édifice institutionnel” à même de permettre à l’Algérie de relever tous les défis.

Estimant que la candidature de Kissari Mahmoud et Djeghdali Mustapha à ce poste “participe de la véritable démocratie qui règne au sein du Conseil de la nation”, M. Goudjil a tenu à exprimer sa gratitude pour la confiance placée en sa personne après son plébiscite à la majorité des membres et le retrait des deux autres candidats avant le début du vote.

Ancien membre de l’Armée de libération nationale (ALN) (1955-1962), Salah Goudjil est réélu en janvier 2019 membre du Conseil de la nation (Tiers présidentiel) pour un mandat de six (6) ans.

Né le 14 janvier 1931 dans la wilaya de Batna, Salah Goudjil a occupé plusieurs postes, dont ministre des Transports et de la Pêche de 1979 à 1986.

PARTAGER