Ali Ait Achahbi : « La politique du Makhzen menace les relations diplomatiques avec l’Union Européenne »

Ali Ait Achahbi : « La politique du Makhzen menace les relations diplomatiques avec l’Union Européenne »

« Le conflit diplomatique qui oppose le Maroc à l’Allemagne coûtera cher », met en garde l’activiste politique et opposant Ali Ait Achahbi, qui répond depuis Copenhague, capitale du Danemark, à Radio Algérie Internationale.

Un vent glacial souffle sur les relations entre le Maroc et la principale puissance européenne, l’Allemagne, qui reconnait la non-souveraineté du Maroc sur les territoires Sahraouis. Pour l’opposant politique marocain Ali Ait Achahbi, ces tensions coûteront très cher sur le plan diplomatique. « El Makhzen est en train de se débattre dans ce conflit qu’il a créé avec l’Allemagne. Il pense pouvoir utiliser sa proximité avec Israël pour faire pression sur certains pays comme l’Allemagne, à cause de son passé avec les juifs.»

Le plan du Makhzen ,« mort-né »

« Erreur », selon l’activiste marocain qui estime que « les plans échafaudés par El Makhzen sont voués à l’échec ». « La politique du Makhzen met en péril les relations diplomatiques avec l’ensemble des pays de l’Union Européenne, car l’Allemagne, qui y occupe une place de leader, soutien les efforts des Nations Unies pour arriver à une solution juste à la question du Sahara Occidental. L’Allemagne étant celle qui dicte la politique extérieure européenne, nous assisterons très bientôt à un conflit généralisé entre le Maroc est l’ensemble des pays de l’Unions car la société civile, dans les différents pays de l’Union, soutient le droit des peuples à l’autodétermination et la cause du Sahara Occidental », explique Ali Ait Achahbi.