Said Chanegriha: contribuer et initier des études prospectives approfondies, sur des questions stratégiques

Conformément aux dispositions du Décret présidentiel du 26 septembre 2005, portant création de l’École Supérieure de Guerre, le Général de Corps d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’état-Major de l’Armée Nationale Populaire a présidé, ce lundi matin 05 avril 2021, les travaux de la 14e session du Conseil d’Orientation de l’École Supérieure de Guerre.
Après la cérémonie d’accueil et à l’entame des travaux de la réunion,  le Général de Corps d’Armée a prononcé une allocution à travers laquelle il a mis l’accent sur l’importance qu’accorde le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire à la formation d’une ressource humaine qualifiée, dotée de compétence et de professionnalisme, lui permettant de relever les défis actuels à l’ombre d’un contexte géostratégique sans précédent :
« En effet, si l’on prend en considération les défis actuels, dans ce contexte géostratégique sans précédent, et l’évolution hasardeuse des événements qui ont marqué et marquent encore la scène régionale, l’impératif de la formation d’une ressource humaine qualifiée, dotée de compétence et de professionnalisme représente une des principales issues qui permet de relever les défis actuels, sur le plan de la défense et de la sécurité nationales.
A ce titre, nous pouvons dire que l’appareil de formation au sein de l’Armée Nationale Populaire doit être pensé dans le cadre d’une approche dynamique, comme étant un système évolutif qui doit être amélioré et revu en permanence, en termes de ses objectifs, ses programmes, ses outils et ses méthodes, et ce conformément à la nature du contexte prévalant qui ne pourra être conçu dans sa réelle dimension qu’à travers une parfaite vigilance et une veille permanente.Dans cette optique et afin de maintenir cette dynamique et concrétiser les objectifs majeurs, il incombe à l’ensemble des échelons de commandement et aux intervenants dans le processus de la formation sur tous les niveaux, chacun dans son domaine de compétence, de veiller à la préservation, lors du cycle de formation 2020-2021, des acquis réalisés dans les années précédentes, tout en œuvrant à prendre le cap vers l’excellence, grâce à l’intégration en permanence des correctifs nécessaires dans le domaine de la planification, l’exécution, l’évaluation et la réadaptation des objectifs de la formation».
 Le Général de Corps d’Armée a souligné la nécessité de mettre à profit le riche capital de connaissances accumulées que recèle l’École Supérieure de Guerre, et de contribuer et initier des études prospectives approfondies, sur des questions stratégiques soulevées que ce soit sur le plan national ou international :«Il m’est agréable de saisir cette opportunité pour aborder une question d’extrême importance en l’occurrence l’impératif de mettre à profit le riche capital de connaissances accumulées que recèle l’École Supérieure de Guerre après quinze années de sa création, afin de contribuer et initier des études prospectives approfondies, sur des questions stratégiques soulevées que ce soit sur le plan national ou international, à l’effet d’apporter des propositions réelles et des recommandations palpables permettant de participer à trouver les solutions idoines pour ces questions, conformément aux exigences de l’intérêt suprême de la patrie.
Ainsi, cette prestigieuse École deviendra une réelle force de proposition et œuvrera à orienter les études et les recherches effectuées par les officiers stagiaires, vers le traitement de problématiques réelles qui se posent sur le théâtre du corps de bataille, dans les domaines tactique, opérationnel et stratégique, à même d’imprimer davantage de complémentarité entre le terrain et le domaine des recherches et des études ».
Le Général de Corps d’Armée a suivi ensuite un exposé global présenté par le commandant de l’École, portant sur le bilan des objectifs concrétisés depuis la tenue de la session précédente du Conseil d’Orientation, et les plans de l’année prochaine de formation 2021-2022, suite à quoi, les membres du Conseil d’Orientation ont suivi des exposés relatifs aux différents aspects de la formation à l’École Supérieure de Guerre, afin d’en discuter, de les enrichir et d’apporter des propositions à même de rehausser le niveau de la formation supérieure dispensée à cette École.
A l’issue, le Général de Corps d’Armée a visité quelques structures administratives et pédagogiques de l’École.