Boubaker Seddik Ould Taleb : Nous demandons à l’Algérie d’intervenir pour que le processus de paix au Mali puisse continuer

Boubaker Seddik Ould Taleb : Nous demandons à l’Algérie d’intervenir pour que le processus de paix au Mali puisse continuer

«Le processus de paix au Mali est réellement en danger après l’assassinat  de Sidi Brahim Ould Sidati, président de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) », indique jeudi, Boubaker Seddik Ould Taleb, à la Chaine 3 de la Radio Algérienne.

Le Secrétaire Général du Mouvement Populaire pour le Salut de l’Azawed appelle a une enquête transparente sur ce crime et surtout, « nous demandons à l’Algérie, qui est le  garant de ce processus de paix d’intervenir pour qu’il puisse continuer en attendant le déroulement de cette enquête».

L’intervenant précise qu’Ould Sidati (s’il était encore vivant) n’acceptera jamais que le processus sera mis en cause, alors je me battrai personnellement pour que ce processus de paix et de réconciliation au Mali continue.

Boubaker Seddik Ould Taleb estime  que le Mali  a perdus l’un des acteurs importants du processus de paix dans le pays alors que le gouvernement malien a annoncé l’ouverture prochaine.  « C’est quelqu’un qui est très estimé par tout le monde. C’est une perte pour le Mali», ajoute t-il.

Sidi Brahim Ould Sidati avait signé au nom de la CMA cet accord avec le gouvernement malien et une coalition de groupes armés alliée à ce gouvernement, la Plateforme, pour restaurer la paix.  Âgé d’une soixantaine d’années, il a été pris pour cible par des inconnus à la sortie de la mosquée non loin de son domicile dans la capitale.

Un suspect arrêté à l’aéroport de  Bamako

Un “suspect” a été arrêté mercredi à l’aéroport de Bamako pour son implication présumée dans l’assassinat mardi du président en exercice de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA),  Sidi Brahim Ould Sidati, rapportent jeudi des médias maliens.

Dans la matinée du mercredi 14 avril, à l’aéroport de Bamako, parmi les passagers embarquant pour Tombouctou (localité du nord-ouest), un homme a été interpellé par la police. L’individu est considéré comme l’un des suspects dans l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati, selon les mêmes sources.

Le “suspect est toujours entre les mains de la brigade d’investigation judiciaire. Il est plutôt jeune, de nationalité malienne, et il dirige une entreprise appartenant à son défunt père, précisent les médias.

Sidi Brahim Ould Sidati a été assassiné à la suite d’une “attaque perpétrée mardi 13 avril 2021 à Bamako par deux individus armés non identifiés”, avait annoncé mardi sur les réseaux sociaux Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA, signataire de  l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.