Bachir Oubi Bouchraya: pour mettre fin au conflit sahraoui, il faut changer d’approche

Bachir Oubi Bouchraya: pour mettre fin au conflit sahraoui, il faut changer d’approche

Le membre du Secrétariat national du Front Polisario en charge de l’Europe et de l’Union européenne, Bachir Oubi Bouchraya, indique  l’Organisation des Nations Unies a failli à ses obligations envers le peuple sahraoui qui a attendu, trente années durant, l’organisation d’un référendum qui n’a jamais vu le jour, en précisant que maintenant «il faut absolument changer d’approche».

Intervenant, mercredi sur les ondes de la Chaine 3 de la Radio Algérienne, celui-ci, explique que « cette nouvelle approche devrait se faire sur la base de la volonté de résoudre le conflit en conformité avec le droit international et les aspirations légitimes du peuple sahraoui ».

Le diplomate sahraoui ajoute que « jusqu’ici le Conseil de sécurité se limite à vouloir gérer le conflit au lieu de sa résolution ». Un managent, précise t-il, qui se  fait malheureusement des caprices  du Maroc qui bénéficie d’un soutien à l’intérieur du Conseil de sécurité, regrette l’intervenant.

Il rappelle que c’est l’occupation marocaine qui a signé l’arrêt de mort du plan de règlement ONU-UA au Sahara occidental après l’avoir auparavant achevé politiquement en se dérobant à l’organisation du référendum d’autodétermination.

« Le peuple sahraoui amorcera avec la même clairvoyance et le même cadre légal qui lui est reconnu, cette nouvelle page de son combat légitime qui a pris le départ d’El Guerguerat, suite à la violation par l’occupation marocaine de l’Accord de cessez-le-feu, à travers l’attaque militaire contre les civils sahraouis qui manifestaient pacifiquement devant la brèche illégale dans le mur de la honte au sud-ouest du Sahara Occidental », conclut-il.