La meute de “la démocratie sélective”

La meute de "la démocratie sélective"

Ce jeudi, le tribunal de Sidi M’hamed (Cour d’Alger) a condamné, ‘universitaire Saïd Djabelkhir, poursuivi pour offense à l’Islam, à 3 ans de prison ferme assortie d’une amende de 50.000 Da. Saïd Djabelkhir a été poursuivi dans cette affaire suite à une plainte déposée par un enseignant à l’Université de Sidi Bel-Abbès et un groupe d’avocats.

Cette condamnation a suscité une grande indignation, la qualifiant d’atteinte à la liberté d’expression, la liberté de penser et au retour de l’obscurantisme, idéologie rétrograde par excellence du terrorisme.
Jusque-là, il rien à dire, sauf qu’il y a une partie de courant dit de démocrates, que je qualifie de meute de « la démocratie sélective » s’en est pris à l’auteur et chercheur algérien Ahmed Bensaada, lui faisant un procès au nom de la « pensée unique » pour avoir osé écrire un livre fort documenté sur « des autoproclamés » du Hirak béni, bien sucrés et financés par la NED, à l’origine d’exportation de la démocratie.
Pire encore, « cette meute » de la démocratie nouvelle version, s’est alliée avec Rachad, dont l’idéologie n’a rien à envier, à l’idéologie de « la condamnation « sinon plus.
Ainsi, si Rachad était au pouvoir, Said Djabelkheir, n’aurait pas été condamné à trois ans de prison ferme, mais aurait été égorgé.
Ce même Rachad est aujourd’hui, blanchi par les Moula de AlternaTV et Kadi El Ihsene, qui accorderont le pardon à Mourad Dhina, celui qui commanditera dans les années 90, l’assassinat d’intellectuels, journalistes et artistes.

La question qui reste sans réponse, est-ce que les auteurs du blanchiment des assassinats terroristes d’Alloula, Yefsah, Djaout et Hasni, avaient obtenu l’autorisation de leurs familles ?

Mister Moula dans un message qui vient de poster, souligne que AlternaTv aspire légitimement à édifier une société de libertés , mais cela ne sera jamais concrétisé en procédant au blanchiment de Rachad et Dhina, leur idéologie obscurantiste et leurs ramifications du terrorisme international