Karim Tabbou, après la violation des lois de la république, la violation des mœurs de l’enterrement

Urgent: Karim Tabbou aurait été interpellé à Alger

Le « Briziden » Karim Tabbou qui n’a pas de tabou, s’est illustré ce lundi après-midi, par une scène indigne, en s’attaquant au président du Conseil National des Droits de l’Homme CNDH, Bouzid Lazhari, lors des funérailles, du doyen des militants  des droits de l’homme et avocat, Ali Yahia Abdennour, sans tenir compte des mœurs ancestrales et valeurs traditionnelles de recueillement dans un jour de jeune, de piété et de miséricorde, à la grande indignation d’une grande partie des présents, qui qualifièrent l’action de Tabbou, d’insulte à la mémoire du défunt, très respecté par ses proches, amis et aussi adversaires politiques.

Karim Tabbou réédite le scénario du 6 novembre 2020, à, l’occasion des funérailles de Lakhdar Bouragaa, lorsque des énergumènes liées à Rachad , et Zitout , se sont pris à Djillali Sofiane, président du parti Jil Djadid

Indignés par la scène d’aujourd’hui, similaire à celle du 6 novembre dernier, qui viole la sacralité des lieux à savoir le cimetière, et le respect qu’imposent les circonstances de deuil ,de nombreux présents, au même titre que des internautes ont regretté que la cérémonie d’adieu à ce grand personnage des droits de l’homme, soit mise à profit par un politicard pour s’en prendre à des personnes venues lui rendre un hommage