Covid-19: Benbouzid regrette la volte-face des laboratoires étrangers

La détection des cas du variant indien du coronavirus inquiète

Tout en jugeant la situation fort inquiétante, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, annonce ce jeudi l’arrivée dans deux jours d’une quantité importante de vaccins russe et chinois, à savoir Spoutnik V et Sinovac.

Le ministre déplorera en cette occasion la volte-face des laboratoires ,”Les laboratoires n’ont pas respecté les délais de livraison, alors que l’Algérie a payé d’avance”, souligne-t-il,estimant que ces laboratoires font face à des demandes massives auxquelles ils ne peuvent répondre à temps au vu de leurs moyens de production dépassés, même s’ils travaillent à flux tendu”.
L’aveu, à connotation d’échec, lié à un attentisme injustifié, confirme ce qu’avait souligné Algérie54, dans ses derniers articles,en indiquant que certains responsables chargés du dossier de lutte contre la pandémie du Covid-19, préféraient les vaccins des laboratoires occidentaux, dont les quantités ne seront livrées qu’après la vaccination de leurs populations.
Certains responsables ne voulaient nullement des vaccins russe et chinois et s’opposaient même à la concrétisation du projet de production du vaccin russe Spoutnik V, en Algérie, pour des considérations connues.
Le Président Tebboune aurait compris le stratagème, en annonçant des instructions ultimes lors de la dernière réunion d’évaluation de la pandémie, suite à l’évolution préoccupante de la tendance haussière des cas de contaminations