Face aux menaces d’ingérence étrangère: L’élite algérienne appelée à assumer ses responsabilités historiques

Face aux menaces d'ingérence étrangère: L'élite algérienne face à ses responsabilités historiques
Par Tarek Benaldjia
Les Intellectuels et les polymathes de notre société doivent s’imposer en Algérie. Faites connaître votre présence et prenez la place qui vous revient dans les premiers rangs. Le pays a besoin de vous. Les virtuoses de l’Algérie devraient monter sur scène. Ils devraient mettre à profit leurs connaissances et leur expérience au service du pays et de la nation. (1)
Les connaissances, l’expérience, la profondeur, le patrimoine, l’esprit et l’héritage devraient et doivent être canalisés pour notre pays et notre nation, en vue d’améliorer la formulation de ces spécialités, étant donné que des concepts déterminés peuvent ne pas être encore formulés de la manière la plus heureuse et compréhensible. Qui se sont rétablis tout au long des siècles passés. Il faut prendre immédiatement les initiatives requises pour accélérer à l’application des recommandations faites concernant l’héritage à transmettre aux futures générations. Alors, il faut s’assurer de léguer un projet organisé pour permettre aux autres franges de la société celles que l’on pense toujours avoir le plus besoin d’une éducation, d’achever ce que vous avez commencé.
Il appartient autant aux décideurs qu’aux destinataires eux-mêmes d’en préciser les contours. Il devrait y avoir un sens des responsabilités fondé sur le fait que ce sacrifice est de la plus haute valeur humaine et nationale qu’on peut offrir à notre nation. (2)
Contribuer à l’essor de l’Algérie
L’opinion selon laquelle les atouts et les valeurs de notre pays sont uniquement d’ordre économique, politique et sécuritaire doit être élargie et approfondies. Des contributions doivent être apportées à l’essor du pays et de la nation sous tous ses aspects, sans se limiter aux critères de la technologie, de la communication et de la richesse.
La culture, l’art, l’architecture, la philosophie, le savoir faire et le bien-être prospèrent tous grâce aux profits tirés de ces activités légales, et aux opportunités qu’ils ont eux-mêmes générées grâce à leur talent et grâce à leur travail. Tout comme les domaines de la science, de l’économie et de la technologie qui produisent et prospèrent en faisant profiter les autres secteurs comme la construction et certains services, où la concurrence est relativement faible. Les autres domaines doivent également créer et partager ce qu’ils élaborent et l’offrir à l’Algérie.
Menaces, dangers innovés et modifiés. Âge d’ambition impitoyable, de folie…..
Nous traversons une époque où le monde se dirige vers un avenir ambigu, de nombreux pays perdent de leur pouvoir politique et économique, toutes les nations se tournent vers l’intérieur pour canaliser, rassembler ses intellectuels et ses polymathes, les regrouper afin de les diriger dans un sens déterminé, tout en étant également impliquées dans toutes sortes de poursuites pour construire un avenir meilleurs.
Dans un monde où seule la pandémie de COVID-19 a été en mesure de frapper des pays, de détruire la psychologie sociale, de briser les autorités politiques et de menacer l’intégrité des pays, les menaces et les dangers ont été innovés, modifiés. Le monde pourrait présentement rencontrer des afflictions d’injustices et du terrorisme encore plus grandes.
Nous nous sommes réveillés avec une «nouvelle époque» dans laquelle l’ordre du pouvoir mondial s’est effondré et n’a pas pu être restructuré, où l’équilibre d’un monde multipolaire a été détruit, l’injustice des impunis a atteint des dimensions horribles, l’entité sioniste a grandi en délire au point d’avoir la capacité de détruire des masses à cause de son ambition et de sa cupidité impitoyables, et où dans une époque il n’y a plus de mécanismes internationaux pour restreindre toute cette hégémonie.
Ce n’est pas seulement la responsabilité de l’État, mais aussi celle de chaque intellectuel et instruit algérien
Nous recherchons aujourd’hui des voies, des moyens, des opportunités pour nous accrocher à cette émanation vitale. Élever l’Algérie, la maintenir debout, garantir notre bien commun, nos opportunités communes et notre avenir commun dans un contexte de respect mutuel, notre union n’est pas le problème des politiciens ou du gouvernement uniquement.
La protection de l’Algérie ne se limite pas aux seuls efforts de l’armée et de la police, ni encore moins de ceux qui travaillent dur dans les centres de recherche et de développement pour produire quelque chose de «nouveau».
Limiter toutes les attentes à l’État tout seul, rester en dehors de cette mobilisation, ne pas apporter de contribution, ne pas consacrer des moyens en ressources humaines et matériel pour le pays, briserait la solidarité sociale et la résistance nationale. Tout pays qui en fera l’expérience encourra de lourdes responsabilités. Bâtir une économie capable d’innover et de concurrencer le reste du monde, en cette ère de changements sans précédent, requiert un effort national et la mobilisation de tous les organismes des secteurs public et privé.
Ne condamnez pas nos sentiments à quelques  “axes intelligents ”
Les groupes politiques, les formations civiles, les universités, les instituts d’enseignement, les médias, tous les groupes de communication, les puits de science et connaissance, les leaders d’opinion, les intellectuels dispersés jusque dans les coins les plus reculés de la forteresse doivent se joindre à cette mobilisation, pour maintenir notre société, notre nation sur ses pieds.
Le problème n’est pas une question d’argent, de célébrité, de pouvoir, de relations, d’intérêt personnel, de colère ou de rancune. Mais plutôt de participer au débat et d’apparaître à la télévision, sur les réseaux sociaux et les sites Web, de critiquer, d’attaquer, de rendre des comptes à la population, de signaler l’esprit anti-algérie dans ses mensonges et ses fictions, ou de condamner les pensées, les plans politiques et les revendications douteuses et peut-être des faiblesses que « les démocrates ongistes, les makistes séparatistes ainsi que les islamistes (ou plutôt islamawiste) “offshore”» et d’autres entités voudraient résoudre avec quelques « axes d’intelligences européens & américains ».
Grands projets, grandes revendications sont «le chemin de l’Algérie »
Pour cela, les intellectuels, les polymathes algériens (Journalistes, essayistes, auteurs, artistes, inventeurs, ingénieurs, mathématiciens, anatomistes, botanistes, sculpteurs, musiciens…….. )sont conviés à relever les défis du 21° siècle. Au besoin, nous confrontons avec bonne intelligence des forces assaillantes à nos grands projets. Sachez que nous nous heurtons à des difficultés car nos grandes revendications sont rejetées par les puissants.
Nous ouvrons des portes avec de grands objectifs. Nous dessinons «le chemin de l’Algérie» à l’ère où la méfiance est croissante et où les faibles de ce monde n’ont d’autres choix que la position concurrentielle des puissances économiques, Si nous ne réussissons pas à désamorcer cette situation qui ne peut laisser dans son sillage qu’un sentiment de méfiance et d’incompréhension entre les deux parties, et faute de pouvoir le faire, nous serions les perdants de ce siècle.
L’héritage séculaire de notre monde intellectuel et culturel, de notre monde de l’information doit se réveiller d’un mode veille et faire revivre son expérience à des fins de parvenir à l’Algérie une solide expertise, qui apportera de grandes contributions à la nation et au monde, qui ouvrira des portes vers l’avenir. Si, on le fait pas aujourd’hui en faveur de nos jeunes et de leur avenir, nous compromettants leur avenir au profit de nos agresseurs géopolitiques.
Sortez de vos bulles, prenez votre place, prenez des risques
Sortez de vos bulles, sortez du campus, sortez de vos zones de confort. Ouvrez-vous au champ politique, au domaine social et aux médias. Prenez les devants de l’Algérie nouvelle, dirigez les partis politiques, associations, prendre des risques et prenez une part active à la lutte des siècles.
Votre pays regorge d’une cascade de connaissances. Nous avons des algériens extrêmement intelligents dans tous les domaines, y compris la politique, l’histoire, la philosophie, l’art, la géopolitique, la technologie et la communication.
Parfois, vous lisez l’article ou l’étude produit par quelqu’un et vous voyez dans son texte cette sagesse pleine de lumières, alors vous vous lamentez en pensant: «Où est cette personne? Pourquoi ne s’est-il pas impliqué, pourquoi ne se trouve-t-il pas dans une position plus efficace qui soutienne la lutte et le combat de l’Algérie? »
L’Algérie s’est engagée sur une voie avec des affirmations plus profondes qui transformeront sa culture organisationnelle.
Aucun intérêt ou plan individuel n’est au dessus de l’Algérie. La priorité des priorités est la fixation sur le grand chaos et le changement des cartes géographiques auxquelles les pays du tiers monde et émergents sont confrontée avec les agresseurs géopolitiques qui se font accompagner de mercenaires du front intérieur violents et forts qui ne reculent devant aucun moyen de pression pour parvenir à leurs fins.
Le tournant des siècles est en train de se produire partout dans le monde. Cette région à elle seule traverse si ma mémoire est bonne «plus de vingt siècles» de résistances quasi continues, la rupture ne s’était pas produite à la terre au cours des mille dernières années. Les historiens sont unanimes sur ces points à « l’origine des épopées qui se trouvent dans les racines de cette terre battante».
En tant que algérien, nous ne sommes jamais démarqués de la patrie de la terre dans notre région nord africaine, nous sommes restés avec des affirmations qui ont ébranlé même les fondements des assaillants de tout les temps. Des nouvelles vagues d’intellectuels et de polymathes et de patriotes seront vus au devant de la scène, Ils seront montés sur la scène de l’histoire de l’Algérie nouvelle. Identiques à ceux que nous avions connus dans les mouvements révolutionnaires et les grandes insurrections populaires armées. C’est pourquoi, nous sommes attaqués de chaque côté.
Allez-y ! Prenez votre place en première ligne. L’Algérie a besoin de vous!
Ce faisant, prenez bien conscience de la réalité des enjeux stratégiques, au delà de ce qui a été déjà réalisé est indispensable. Essayer de sortir de votre gites, de la bureaucratie, des projets personnels, des discussions banales, toxiques et haineuses, et entrez sur le terrain avec toutes vos connaissances, votre expérience et savoir faire. Soutenez l’Algérie elle a besoin de vous.
C’est quelque chose qui peut être atteint grâce à une solidarité sociale très puissante, à travers le leadership d’individus sagaces.
Vous êtes les porteurs du savoir, des coutumes et des traditions, de la mémoire collective, de la perspective de la nation, de l’identité nationale, de nos revendications et gênes politiques, ainsi que de toute notre énergie. Prenez votre place aux premiers rangs sur les scènes nationales et étrangères.
Les Intellectuels et les polymathes de notre société doivent répondre à l’appel qui leur est lancé de jouer un rôle de premier plan dans la riposte contre toute démarche qui menace la pérennité et la stabilité de l’Algérie.
Nous suivrons attentivement les débats vous concernant et les commenterons si besoin.
(1) : Appel signé par des algériens Contre toute démarche qui menace la pérennité et la stabilité de l’Algérie. Cet appel pourrait être envisagé sous la forme d’une reconnaissance publique, pour un grand projet politique. https://www.gopetition.com/petitions/
(2) : La signature d’une convention-cadre entre le Médiateur de la République et le CNDH, pourrait également nous aider à la concrétisation de ce cadre de collaboration. Dans sa déclaration à la chaine 3 de la Radio Algérienne, Karim Younes a affirmé que « tous ce qui nous rapprochent entre Algériens on le mit dans le même panier ». « On essaye que chacun de nous apporte de ce qu’il y a du mieux », a-t-il ajouté. Le Médiateur de la République a assuré le respect des différences sans que celles-ci prennent « le pas sur ce qui nous rapproche ». « Il faut faire sortir notre pays de cette ambiance difficile », a-t-il insisté.
Pour plus d’informations sur cette signature ,cliquez ci dessous:
PARTAGER