: Juan Guaido, jeté en pâture par ses alliés américains et européens

: Juan Guaido, jeté en pâture par ses alliés américains et européens

Par Tarek Benaldjia

Le processus judiciaire se poursuit à l’encontre de Juan Guaido, le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne qui, avec le soutien de nombreux pays latino-américains et occidentaux, dont les États-Unis, a tenté de renverser le gouvernement par la fronde sociale.

L’Assemblée constituante, le seul organe législatif compétent du pays, s’est réuni en vue de traiter la demande du président du Tribunal suprême de Justice, Maikel Moreno, en faveur de la levée de l’immunité de Guaido.

La demande motivée par le passage en Colombie de Guaido malgré une interdiction de sortie du territoire, a été adoptée à l’unanimité par les parlementaires.

Après sa visite en Colombie, Guaido s’était rendu au Brésil, en Argentine, au Paraguay et en Équateur où il est aussi soutenu.

Le procureur en chef du Venezuela, Tarek William Saab avait saisi la Cour suprême pour une interdiction de voyage à l’encontre de Guaido et le gel de ses avoirs, des mesures qui avaient été approuvées un jour plus tard.

Le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne où les opposants détiennent la majorité, s’était autoproclamé « président par intérim » en janvier 2019.

Il avait été reconnu par des pays comme les États-Unis, l’Australie, le Canada, la Colombie, le Pérou, l’Équateur, le Paraguay, le Brésil, le Chili, le Panama, l’Argentine, le Costa Rica et le Guatemala. Dernièrement le Parlement européen avait adopté une décision semblable.

L’Algérie, le Mexique, la Russie, l’Iran, Cuba, la Chine et la Bolivie avaient réitéré leur soutien au gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro et ce dernier avait décidé d’interrompre les relations diplomatiques et politiques avec les États-Unis, mais de maintenir les relations commerciales.

Suite aux développements, le président américain Donald Trump avait annoncé que l’envoi de troupes militaires au Venezuela n’était pas exclu.

Levée de l’immunité de Juan Guaido

Le Tribunal suprême de Justice devrait bientôt lancer un procès à son encontre. Juan Guaido s’était autoproclamé président par intérim lors d’une manifestation à Caracas le 23 janvier2019. Il s’était rendu le 23 février du côté colombien de la frontière, soit un jour avant la tentative d’acheminement des « aides humanitaires » des États-Unis au Vénézuela depuis la Colombie.

La Russie et la Chine au secours de Maduro

Face à Cette situation, la Chine et la Russie décident de soutenir Maduru en envoyant l’aide économique, alimentaire mais des bombardiers Russes pour défendre et dissuader les USA et l’Europe d’une éventuelle attaque.

Lâcher par l’occident, l’opposant Juan Guado se retrouve coincé aux critiques comme une marionnette à la solde de l’occident. Cette stratégie de l’occident prouve clairement que l’occident ne respecte pas leurs engagements selon Juan Guaido . La Russie et la Chine restent fidèles à leur partenaire.

PARTAGER