Jacob Cohen à Algérie54: Il y a une volonté à expulser les Arabes de Jérusalem-Est par tous les moyens.

Jacob Cohen à Algérie54: Il y a une volonté à expulser les Arabes de Jérusalem-Est par tous les moyens.

La répression des palestiniens par l’armée de  l’entité sioniste, est de nouveau sur les feux de la rampe de l’actualité internationale. Algérie54 interrogera le journaliste Jacob Cohen, sur l’escalade de la tension dans les territoires palestiniens occupés, le retour à l’accord sur le nucléaire iranien et sur la dernière tribune des généraux français.

Algérie54: Tout d’abord, la répression en Palestine Occupée est de nouveau d’actualité, et l’entité sioniste confirme son statut de régime d’Apartheid, comme vous évaluez les derniers développements ?

Jacob Cohen: La tension à Jérusalem resurgit régulièrement après des périodes de calme apparent. L’étincelle cette fois-ci est partie de la volonté israélienne de récupérer des bâtiments ayant appartenu à des juifs avant 1948 et dont ils auraient été chassés. Évidemment, le parallèle avec la Nakba et la perte par les Palestiniens de 450 villages et des terres qui y étaient attachées n’est pas admissible.

De fait, cela participe de la volonté systématique, inébranlable, diabolique, cynique, de faire partir les Arabes de Jérusalem-Est par tous les moyens. En leur refusant par exemple tout nouveau permis de construction ou de rénovation, ou en suspendant sur leur tête la menace constante de leur retirer le titre qui leur permet d’y résider, ou en rachetant à prix d’or n’importe quelle maison arabe dont le propriétaire s’empresse de quitter le pays pour ne pas subir de représailles. Sans compter les harcèlements, les insultes, les menaces, et les invasions des lieux saints par des juifs « extrémistes ».

Algérie54: Les caméras du monde ont montré les images des atrocités, coïncidant avec la célébration de la fête de la victoire des alliés sur le Nazisme, qu’en pensez-vous ?

Jacob Cohen: Je ne suis pas certain de l’objectivité des médias. En Occident bien sûr ils en ont parlé mais sans toucher au fond du problème : La judaïsation inexorable de Jérusalem. Et puis la victoire sur le nazisme sert au moins indirectement la cause sioniste à cause du rappel de l’Holocauste.

Algérie54: La répression des palestiniens, se fait au moment où des diplomates du Maroc, de la Jordanie, les EAU et la Turquie sont invités par le président israélien à un diner, pour rompre le jeûne, quelle lecture faites-vous ?

Jacob Cohen:Cela veut dire que la cause palestinienne est victime de la realpolitik. Ce n’est pas nouveau. Le processus est en marche depuis quelques années. Les intérêts étatiques ne souhaitent pas d’interférence négative sur la bonne marche des affaires. L’Égypte a même demandé au Fatah et au Hamas de se calmer. Ces États ne souhaitent pas que leur trahison éclate au grand jour, ou si voulez leur impuissance. Il n’y a que l’Autorité palestinienne qui continue désespérément à croire à une intervention diplomatique internationale, mais le monde a d’autres sujets de préoccupation. Tout au plus demande-t-il aux Israéliens de ne pas dépasser les bornes.

Algérie54: Le retour à l’accord sur le nucléaire iranien est de nouveau d’actualité, un apaisement est-t- il possible face à l’obstination de l’État hébreu ?

Jacob Cohen:Tous les éléments poussent à croire qu’il y aura de nouveau un accord, semblable à celui qui a été signé en 2015, même si les États européens, sous la pression d’Israël, voudraient obtenir la réduction de l’arsenal iranien des missiles. Ce que l’Iran n’est pas près d’accepter. Toutes les parties signataires ont besoin de revenir à cet accord, et les diverses agressions que l’on pourrait qualifier de « terroristes » menées par le régime sioniste pour torpiller l’accord n’y changeront rien.

Algérie54:Les bruits de bottes en France ont défrayé la chronique après la lettre des 20 généraux adressée au locataire du Palais de l’Élysée. Quelle est votre lecture ?

Jacob Cohen: À mon avis, les généraux ont raté leur cible. Ils avaient certes de multiples raisons de s’en prendre au pouvoir pour la déliquescence de l’État : Le chômage, la paupérisation, la désindustrialisation, la misère des services publics, la gestion calamiteuse du Covid, etc. Ils ont préféré s’en prendre au bouc émissaire facile et sans danger : le « séparatisme » des musulmans. En cela, ils ont repris à leur compte la propagande acharnée et haineuse d’Eric Zemmour à l’encontre de cette minorité. Sauf que Zemmour, en s’attaquant aux musulmans, cherche moins les intérêts de la France qu’à entretenir les germes de la guerre civile. En cela, les généraux n’ont pas su se montrer à la hauteur des véritables engagements pour sauver le pays.

Entretien réalisé par M.Mehdi