Soutien aux palestiniens d’Al Qods: Mahrez, Drareni et Bourget

Soutien aux palestiniens d'Al Qods: Mahrez, Drareni et Bourget

A l’instar de l’appareil médiatique propagandiste favorable au génocide du peuple palestinien, la meute de Rachad représentée par les Yahia Makhyouba,Amir DZ et Larbi Zitout, n’a pas tardé à s’en prendre à la star algérienne de Manchester City, et capitaine des verts, Ryad Mahrez, qui exprimera son soutien indéfectible à des palestiniens civils venus se défendre contre leur expulsion de leurs foyers.

Cette meute a été rejointe par le journaliste Khaled Drareni, qui ne manquera pas cette opportunité pour plaire à ses employeurs de RSF, récompensés en Israël, pour son apport « remarquable » en matière de défense du droit à l’extermination du peuple palestinien, au nom de « la démocratie de l’Apartheid »

Les prix Dan David, remis à Tel Aviv, à l’ONG RSF, employeur de K.Drareni, en 2019, feront date, et confirment les déclarations de la victime de l’armée du Tsahal et de RSF, le journaliste Jacques-Marie Bourget, qui soulignera en 2019, «  » Le dernier avatar de cette ONG amie de l’OTAN et des néoconservateurs américains le démontre : le 19 mai 2019, à Tel Aviv en présence du président israélien, RSF a reçu le Prix Dan David. C’est étonnant comme un million de dollars suffit à ramollir la morale », ajoutant  » Vous l’avez bien compris le dollar ne vient que si l’ONG soutient la démocratie, celle de Dick Cheney, de Paul Wolfowitz et autres néo-conservateurs qui ont fait suite.

RSF, récompensée à Tel Aviv

Jacques –Marie Bourget a failli perdre sa vie, il y a plus de 20 ans à Ramallah, en Palestine Occupée, lors d’une mission journalistique. Bourget raconte : « le 21 octobre 2000, à Ramallah, tandis qu’une balle de M16 israélien volait avec ardeur vers mon poumon gauche, j’ai eu le temps de me dire: Bon, je vais au tapis mais (merci le diable et Robert Ménard) Reporters sans Frontières sera là pour me relever ».

Jacques-Marie Bourget a failli perdre sa vie, suite à un tir d’un sniper de l’armée sioniste, à Ramallah, le 21 octobre 2000

A K.Drareni, de répondre à Jacques-Marie Bourget ou à Maxime Vivas, deux célèbres journalistes, victimes de l’agression américano-sioniste, et aussi de RSF, le relais médiatique du blanchiment des crimes de l’OTAN, en Irak, Libye, Syrie et de l’entité sioniste en Palestine Occupée

Lire les articles de Boualem Snaoui  « La guerre « médiatique » contre l’Algérie : Trop, c’est trop ! (https://algerie54.dz/2020/09/23/medias-21/ et « K. Drareni détenu d’opinion de RSF » https://algerie54.dz/2021/03/05/hirak-medias-29/