Interdiction de la manifestation pro-palestinienne à Paris : La France sous le joug sioniste

Interdiction de la manifestation pro-palestinienne à Paris : La France sous le joug sioniste

Des dizaines de manifestants ont bravé ce samedi 15 mai 2021, l’interdiction des autorités françaises, dont l’autorité judiciaire, pour sortir à la rue à Paris, exprimer son soutien indéfectible à la cause palestinienne, à l’occasion du 73ème anniversaire de la Nakba, et la création de l’État de l’entité sioniste.

En dépit de l’interdiction, les organisateurs ont maintenu la manifestation, sachant qu’un impressionnant dispositif de sécurité avait été déployé à Barbes (18ème arrondissement) à Paris.

Plusieurs canons à eau, des stations de métro fermées, policiers et gendarmes par centaines, ont été mobilisés pour interdire la tenue de cette manifestation destinée à lever le voile sur la barbarie sioniste et sur le génocide du peuple palestinien, victime du déni du droit international et du silence de la communauté internationale.

La provocation et le dérapage de l’ambassadeur de l’entité sioniste en France

Invité ce samedi à s’exprimer sur la Radio Monté Carlo RMC, l’ambassadeur de l’entité sioniste en France Daniel Saada, estime débilement que la manifestation de soutien au peuple palestinien, est un soutien à Hamas, qu’il qualifie d’organisation terroriste

“Ce n’est pas une guerre entre Palestiniens et Israéliens. C’est une guerre entre une organisation terroriste et une démocratie. Ceux qui veulent descendre dans la rue pour soutenir une organisation terroriste… Je peux comprendre qu’on prenne des précautions. Ceux qui descendent dans la rue pour crier “mort aux Juifs” je peux comprendre qu’on veuille les interdire.

https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/guerre-au-proche-orient-je-ne-vais-pas-m-excuser-de-ne-pas-avoir-de-morts-cote-israelien-se-defend-l-ambassadeur-d-israel-en-france-1345739.html

Le diplomate sioniste qui ne souffle aucun mot sur les massacres des civils dont des enfants à Ghaza, et des fidèles de la Grande Mosquée d’Al Aqsa, se versera dans une comparaison indigne, en soulignant que les manifestants pro-palestiniens sont des « adeptes » des égorgeurs, comme celui de Samuel Paty.