Jacob Cohen: La création d’Israël a été saluée par la France, qui lui a offert la bombe atomique

Jacob Cohen à Algérie54: la normalisation israélo-marocaine est incontestablement tournée contre l’Algérie

Suite aux derniers développements survenus en Palestine Occupée, marqués par l’agression de l’entité sioniste sur la bande de Ghaza, la recrudescence de la violence et la répression sur les palestiniens de la ville sainte d’Al Qods, et sur le lynchage des arabes par les radicaux juifs dans plusieurs villes palestiniennes colonisées en 1948, Algérie54, interrogera l’auteur, journaliste et analyste français Jacob Cohen sur le sujet ainsi que sur l’interdiction de manifestations de soutien au peuple palestinien en France.

 

Algérie54: Qu’en pensez-vous de l’interdiction de la manifestation de soutien au peuple palestinien prévue, demain samedi?

Jacob Cohen:Il faut d’abord partir de quelques constats pour expliquer la situation actuelle en France.

La France a un vieux compte à régler avec le monde arabe, qu’elle a toujours considéré comme un ennemi réel ou potentiel, dont elle devait brider le développement politique et économique, soutenant les pires dictateurs tout en donnant des leçons de démocratie à la populace arabe. La création d’Israël a été saluée par la France, qui y trouvait un allié contre les rêves d’émancipation arabe. La France avait beaucoup à se faire pardonner pour les crimes de Vichy. La France a offert la bombe atomique à Israël.

Les juifs en France occupent depuis longtemps des places privilégiées dans tous les secteurs importants de la société. Des milliers d’entre eux ont accepté de travailler pour le Mossad en tant que « sayanim ». C’est dans ce cadre que l’on peut comprendre le soutien massif de l’establishment  français à la cause sioniste, nonobstant le droit international et les principes de justice dont se gausse le monde occidental. Et donc par contrecoup le dénigrement de la cause palestinienne.

L’interdiction de la manifestation de soutien au peuple palestinien, une violation manifeste des règles fondamentales du droit  montre à quel point le rapport de force penche en faveur d’Israël. Il a suffi que le lobby judéo-sioniste exprime des craintes de dérives « antisémites » pour que le pouvoir s’exécute.

Algérie54:Blasphémer le prophète Mohamed, est une liberté d’expression, chez cette élite sionisée, et condamner l’agression contre Gaza, est qualifiée d’antisémite, quelle lecture faites-vous?

Jacob Cohen:La liberté d’expression doit être analysée à l’aune de ces constats. Puisque l’islam en France est l’ennemi du Lobby et par extension de tout l’establishment, on peut le dénigrer à loisir en interprétant arbitrairement la Loi. Et cette interprétation servira à contenir l’expression en faveur de la Palestine.

Algérie54:Comment qualifiez-vous les réactions de Macron, Valls et Darmanin?

Jacob Cohen:En fin de compte, les réactions de Macron, Valls et Darmanin sont conformes à ce schéma. Ils jouent leur carrière politique et obéissent à la loi du plus fort.

Ce qui me navre, c’est de voir que pratiquement toutes les organisations pro-palestiniennes font l’impasse sur ces constats, soit par ignorance soit par crainte d’être taxées d’antisémitisme.

Entretien réalisé par M.Mehdi