Migrants de Ceuta : Madrid accuse Rabat d’agression

Migrants de Ceuta : Madrid accuse Rabat d’agression

La ministre espagnole de la Défense Margarita Roblès a accusé ce jeudi le Maroc de mener une agression sur son territoire après l’envoi de 8000 migrants vers l’enclave espagnole de Ceuta

Pour   Margarita Roblès, cet état de fait « est une agression à l’égard des frontières espagnoles mais aussi des frontières de l’Union européenne », estimant que le Maroc utilise des mineurs pour exercer un chantage sur son pays.

« Nous ne parlons pas de jeunes de 16, 17 ans », le Maroc a laissé passer des « enfants de 7 ou 8 ans, d’après ce que nous ont rapporté les ONG (…), en faisant fi du droit international », a vilipendé la ministre. L’image d’un bébé sauvé de la noyade par un agent de la Guardia Civil a notamment fait le tour du monde, suscitant l’effroi sur les réseaux sociaux.

Plusieurs ONG espagnoles et marocaines ont dénoncé le fait que ces mineurs se retrouvent victimes de la brouille entre les deux pays et s’inquiètent de les voir expulsés vers le Maroc.

Sur les plus de 8000 migrants, 5600 ont déjà été expulsés vers le Maroc, selon des chiffres donnés mercredi par les autorités espagnoles.

Durcissant le ton également contre Rabat, Bruxelles a assuré mercredi, par la voix du vice-président de la Commission européenne Margaritis Schinas, que «personne ne peut intimider ou faire chanter l’Union européenne (…) sur le thème migratoire».

PARTAGER