Nasser Bourita: Le bouffon de la diplomatie

Nasser Bourita: Le bouffon de la diplomatie

Le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita n’a pas trouvé d’argument pour justifier l’envoi massif de migrants vers l’enclave espagnole de Ceuta que de souligner que cette vague migratoire est due à la fatigue contractée par la police marocaine post-Ramadhan.

Les enfants, boucliers humains diplomatiques

« Le Maroc a envoyé des bus dans les écoles de Castillejos pour sortir les enfants et les envoyer en Espagne sans le consentement de leurs parents », a déclaré au journal espagnol (La Información) un officier des forces de sécurité en poste au poste frontalier. Facebook est rempli de messages de parents marocains qui recherchent leurs enfants. La grande supercherie du » rêve espagnol » et l’utilisation de ces mineurs comme munitions contre l’Espagne  .

Mardi soir, La Información a rencontré l’un de ces enfants. Il n’avait pas plus de huit ans et demandait un téléphone portable pour appeler sa mère. « Elle ne sait pas que je suis là », a-t-il dit. Un maillot de bain, un maillot de football et des tongs étaient ses seuls bagages pour l’ »aventure » de l’Europe.

A l’heure, où nous mettons en ligne, on  déplore la mort de deux migrants, depuis le début de l’envoi des migrants par le Makhzen