Djamel Fetnassi, candidat aux législatives: les algériens sont conscients des choix à opérer

Djamel Fetnassi, candidat aux législatives: les algériens sont conscients des choix à opérer

Issu d’une famille humble, et détenteur d’un CV éloquent, en matière des connaissances dans les secteurs du génie civil, l’urbanisme et le management, et comptabilisant plus de trois décennies d’expérience en matière de gestion de projets structurants, l’invité d’Algérie54, Djamel Fetnassi, candidat d’Ennahda d’Oran(13), pour les prochaines législatives du 12 juin prochain, met en exergue l’importance du prochain scrutin pour le devenir du pays.
Cumulant un lot d’expérience politique depuis un quart de siècle, Djamel Fetnassi estime que la prochaine joute électorale sera différente avec les anciens rendez-vous électoraux, marqués par une prédominance, d’un groupuscule qui avait pris le pays en otage.
Questionné au sujet des motivations l’ayant incité  à se présenter à cette échéance électorale, l’invité d’Algérie54, note qu’il n’est plus permis aujourd’hui de se confiner dans le rôle de spectateur immobile, au sein d’une majorité silencieuse, ayant laissé le champ libre aux prédateurs et incompétents ayant semé la fracture de l’algérien avec ses valeurs et son devenir. Pour Djamel Fetnassi, qui demeure attaché aux principes de la révolution du premier novembre et au modèle de gouvernance, initié par le fondateur de l’État Algérien, l’Emir Abdelkader, il est important d’associer le citoyen dans les décisions qui le concerne sans lui mentir, ou lui balancer des promesses mensongères. Moins de deux semaines, après le début de la campagne électorale, le candidat Djamel Fetnassi, estime les algériens sont conscients des choix à opérer, et sont, quasiment unanimes pour voir de nouveaux visages les représenter au sein de la chambre basse du parlement.

En conclusion, l’invité d’Algérie54 souligne que les membres de la prochaine législature, ont un rendez-vous avec l’histoire, en travaillant pour la réhabilitation de l’image du représentant du peuple et de l’APN, devenue ces dernières années une chambre d’enregistrement au profit de l’Exécutif.

Les futurs députés sont appelés à assumer pleinement leurs missions de législation, de contrôle, de transmission des préoccupations des citoyens, et se hisser à une force de propositions pour le bien-être de l’algérien et de la propulsion du pays au stade qui lui sied, dira Djamel Fetnassi