Covid-19 : lancement prochain de la vaccination de masse sous des chapiteaux et dans des salles de sport

Annulation imminente du confinement dans les hôtels des ressortissants qui rentre au pays

Le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière va adopter une nouvelle stratégie dans sa campagne de vaccination contre la Covid-19. Des chapiteaux vont prochainement être installés à proximité des hôpitaux et des salles de sport réquisitionnées afin de vacciner en masse et accélérer davantage cette campagne.

« Désormais, les personnes désirant se faire vacciner ne seront plus contactées par téléphone. Les responsables de la campagne de vaccination vont installer des chapiteaux proches des hôpitaux ainsi que la réquisition des salles de sport où on pourra vacciner la population le tout-venant. Toutefois, la primauté sera réservée aux personnes prioritaires », a indiqué  le Professeur Rachid Belhadj, chef de service médecine légale au CHU Mustapha Pacha, ce samedi dans l’émission « Stéthoscope » de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne.

En Algérie, la campagne de vaccination a débuté le 30 janvier dernier, au lendemain de la réception du premier lot de vaccin anti-Covid-19.

Dans le cadre de cette action, le ministère de la Santé avait mis en place une plateforme numérique afin de permettre aux personnes désirant bénéficier de ce vaccin, parmi les catégories ciblées, de s’inscrire. Ces dernières étaient convoquées par SMS ou bien contactées au téléphone.

« On va voir si cette campagne de vaccination en masse va être bien gérée. On ne souhaite pas créer une anarchie, car c’est un acte médical qui nécessite un examen au préalable par un médecin, il nécessite également une surveillance et un rappel aussi », a fait savoir le Pr. Belhadj.

« Il faut être responsable individuellement et collectivement »

Pour sa part, le Pr. Riad Mahyaoui a mis en garde les Algériens contre les idées reçues, notamment, en ce qui concerne la « pseudo » disparition du virus après la réouverture des frontières, de façon progressive, des restaurants et des espaces de détentes.

« Il faut être responsable individuellement et collectivement et se protéger. Depuis l’Aïd, le port du masque protecteur a presque disparu, c’est sur ça qu’il faut se concentrer », a indiqué le Pr. Mahyaoui. Et d’affirmer « La vaccination suit son cours et le vaccin ira vers le citoyen. La tendance va peut-être même s’inverser, où il y aura plus de vaccins que de demandes ».

De son côté, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a donné, ce samedi, des directives aux directeurs de la santé au niveau des wilayas en vue de renforcer la campagne à travers notamment l’intensification des actions de communication et de sensibilisation et la mobilisation de tous les moyens.

Pour rappel, l’Institut Pasteur d’Algérie a réceptionné lundi dernier un lot de 500.000 doses du vaccin chinois « CoronaVac » des laboratoires SINOVAC.