Ibrahim Boughali élu président de l’APN

Ibrahim Boughali élu président de l'APN

Comme nous l’avons déjà annoncé dans une de nos livraisons de ce mercredi, au sujet des chances d’Ibrahim Boughali de la liste des indépendants « Wihda wa Tadaoul » (Unité et Alternance) de la circonscription électorale de Ghardaïa,favori pour diriger le perchoir de la nouvelle APN, issue des dernières législatives du 12 juin dernier. Ibrahim Boughali a été élu ce jeudi nouveau président de l’Assemblée populaire nationale (APN) pour les cinq ans à venir au titre de la 9ème législature.

Né le 3 mars 1963 à Beni Yezguene, M. Boughali a récolté 295 voix contre 87 pour Ahmed Sadok sur les 382 voix exprimées. Lors d’un vote à bulletins secrets, deux membres de l’APN sont entrés en lice pour le poste de président de l’Assemblée, en l’occurrence Brahim Boughali de la liste des indépendants « Wihda wa Tadaoul » de la circonscription électorale de Ghardaïa, et Ahmed Sadok du Mouvement de la société pour la paix (MSP), de la circonscription électorale de Chlef.

Titulaire d’une licence en science politiques et relations internationales de l’université d’Alger (Promotion 1986), le nouveau président de l’APN est considéré comme l’un des artisans de la réconciliation durant les évènements de Ghardaïa. Il a occupé plusieurs postes dont le dernier en date est celui de P/APW de Ghardaïa, président de la commission agriculture à l’APW (2017/2020), chef d’agence à la CNEP et Chargé d’études au niveau de la banque El-Baraka 96/97.

Dans une déclaration faite après l’annonce des résultats du vote, M. Boughali a indiqué que cette législature « édifie vraiment et sincèrement l’Algérie nouvelle souhaitée par le peuple algérien et pour laquelle le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est engagé », en assurant qu’il veillera à coordonner entre les différents groupes parlementaires et le gouvernement pour la concrétisation du programme du Président de la République.

Présidés par le doyen des députés, Abdelouahab Aït Menguellet, assisté des deux plus jeunes députés élus Hamad Ayoub et Bouchlaghem Abdelmoumene, conformément à la Constitution, les travaux ont été entamés par l’adoption de la liste des membres de la Commission de validation de la qualité de membre.

La commission est composée de vingt (20) membres dont 5 députés du parti du Front de libération nationale (FLN), 4 indépendants, 3 députés du Mouvement de la société pour la paix (MSP), 3 députés du Rassemblement national démocratique (RND), 3 du Front El-Moustakbal et 2 du Mouvement El-Bina El-Watani.

Le rapport de cette commission qui fait état, entre autres, de la nomination de Samia Moualfi de la circonscription électorale de Bejaïa (FLN) et de Hicham Sofiane Salawatchi (Chlef) de la même formation politique en tant que membres du nouveau gouvernement dont la liste a été annoncée mercredi, a été ensuite adopté par les députés.

Pour rappel, selon les résultats définitifs des élections législatives du 12 juin 2021 annoncés par le Conseil constitutionnel, le parti du Front de libération nationale (FLN) a remporté 98 sièges, suivi des indépendants (84 sièges), du MSP (65 sièges) et du RND (58 sièges).

Le Parti « Sawt Echaâb » (La voix du peuple) a remporté 3 sièges, le Parti de la liberté et la justice, le Parti de la justice et le développement, le Parti El-Fadjr El-djadid et le Front de la bonne gouvernance ont tous obtenu 2 sièges, alors que le Front de l’Algérie nouvelle, le Parti El-Karama, Jil Jadid et le Front national algérien ont remporté un (1) siège chacun.

PARTAGER