Le CRA et Said Benhabyles face à la propagande des lobbys

Le CRA et Said Benhabyles face à la propagande des lobbys

Ciblée par hostilité manifeste de la part d’un lobby idéologique bien connue, la présidente du Croissant Rouge Algérien Saida Benhabyles n’a pas tardé à réagir à cette campagne haineuse et  de dénigrement  , visant non seulement sa personne mais une institution qui s’illustre ces derniers par un bon travail humanitaire et de solidarité à l’égard des populations des pays limitrophes et à l’égard des réfugiés sahraouis , syriens , palestiniens , à la population de la bande de Ghaza, otage d’un blocus de la part du régime d’Apartheid de l’entité sioniste , et qui s’ajoutent aux actions de solidarité menée en Algérie dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

Dans une déclaration à echaab online, Saida Benhabyles souligne que le CRA n’a aucune casquette partisane, et son travail sur le terrain est salué par les organisations internationales,. « Le CRA a été enfanté par la glorieuse révolution du premier novembre, et ne déviera jamais de sa ligne droite » souligne-t-elle, ajoutant que cette institution ne servira nullement des idéologies bien déterminées »

Concernant des informations diffusées sur sa personne, Saida Benhabyles, les qualifient de Fakenews » , en particulier celles concernant son évacuation vers l’hôpital d’Ain Naadja. des

Abordant l’épineux volet du financement, Benhabyles indique que le CRA ne traite jamais avec des organisations dont le financement n’est pas clair.
« Nous avons été contactés par une organisation de bienfaisance, qui affirme avoir reçu des dons d’Europe. Nous avons demandé une requête officielle de sa part, conformément aux lois, en vue de s’assurer de l’origine de son financement » note-t-elle

Le CRA, dérange

Comme nous l’avons déjà souligné, le CRA dérange des lobbys occultes qui servent l’idéologie obscurantiste dont les tenants des dividendes tentent de prendre en otage la société algérienne, via le volet de solidarité et d’assistance sociale.

IL est clair comme l’eau de roche, que le CRA et Saida Benhabyles dérangent les islamistes, dont le financement des activités provient des dons et des opérations de bienfaisance en provenance de la Turquie et des pays du Golfe. L’Etat Algérien est appelé à ouvrir le dossier du financement étranger des activités des organisations caritatives et de bienfaisance dont des associations islamistes, et mettre la lumière sur des opérations de blanchiment d’argent dont l’origine vient inéluctablement du trafic de drogue et même du terrorisme. Le financement de ces organisations sert à bon escient les activités politiques de certains partis dont les positions convergent avec Ankara,et  Doha, qu’avec la position de l’Algérie.
Si des organisations francophiles au service des agendas occidentaux, s’activent dans les secteurs des médias, la culture et le sport, il en demeure que les organisations islamistes s’activent dans le social, via les mosquées, et les écoles, en faisant la promotion de l’obscurantisme et l’endoctrinement du Califat.

Les derniers évènements survenus en Tunisie sont une parfaite illustration de l’idéologie de certains partis politiques qui n’ont pas tardé à réagir en faveur du parti islamiste d’Ennahda de Rached El Ghannouchi, en signe de solidarité, avant même que l’Algérie officielle ne réagisse..
Cela confirme bien, que le CRA présidé par Saida Benhabyles dérange ce lobby, et piétine ses desseins et projets.

Lire aussi: https://algerie54.com/2021/06/14/croissant-rouge-algerien-2/

https://algerie54.dz/2020/05/28/medias-cra/

PARTAGER