Jacob Cohen: associer l’Iran à l’Algérie, vise à légitimer les opérations de harcèlement de l’Algérie

Jacob Cohen à Algérie54:Le Comité Al Qods,le régime sioniste ne pouvait rêver meilleur président

Dans un entretien accordé à Algérie54, l’auteur et journaliste français revient sur les derniers évènements liés à l’évolution de la normalisation des relations entre l’entité sioniste et le Maroc, les dernières déclarations du chef de diplomatie sioniste concernant le rapprochement algéro-iranien, le statut d’observateur de Tel Aviv au sein de l’Union Africaine et enfin la contestation sociale en France, au sujet du Pass vaccinal

Algérie54: Le chef de la diplomatie de l’entité sioniste Yair Lapid vient de séjourner au Maroc, annonçant la prochaine ouverture d’une ambassade du Maroc en Palestine Occupée. Le Maroc passe totalement dans le camp de l’entité sioniste, en proposant son soutien à contrecarrer le plan de l’Algérie, visant à exclure Tel Aviv de l’organisation de l’Union Africaine, bénéficiaire récemment d’un statut d’observateur accordé par le président de la commission de l’UA, le tchadien Moussa Faki. Le Maroc réussira -t-il face à l’Algérie et l’Afrique du Sud déterminés à chasser l’entité sioniste de l’UA ?

Jacob Cohen:Il est difficile de prédire l’issue de ce bras de fer diplomatico-idéologique. Mais il apparaît que l’offensive menée par le Maroc a obtenu un avantage dans la mesure où l’entité sioniste a déjà obtenu le statut d’observateur, statut que le camp progressiste mené par l’Algérie et l’Afrique du Sud tentera d’éliminer. Ce ne sera pas aussi évident.  Le temps est loin où la condamnation d’Israël obtenait facilement un large consensus. D’abord le monde arabe ne présente plus un front uni – même si ça relevait du formalisme – capable de peser dans les forums internationaux. On peut même reconnaître que ce monde arabe dans sa majorité s’est résigné ouvertement à entrer dans l’orbite de l’axe américano-sioniste. Ensuite de nombreux pays africains qui pèsent, comme le Tchad, l’Ouganda et le Soudan, ont noué de fortes relations avec le régime sioniste. Quant aux États africains sans grande influence, ils savent que l’Amérique serait contrariée si on retirait le statut d’observateur à Israël. Et quel pays africain en prendrait l’initiative pour un sujet apparaissant somme toute d’importance mineure ? D’autant plus que les deux grandes puissances qui rivalisent avec l’Amérique sur le continent africain, la Russie et la Chine, n’engageront pas leur prestige et leur poids pour contrer ce projet de statut. Elles entretiennent de bonnes relations avec Israël et le combat purement idéologique est passé à l’arrière-plan.

Algérie54: Yair Lapid s’est montré très inquiet d’un rapprochement algéro-iranien, est-ce une stratégie de diaboliser l’Algérie via une propagande acquise aux projets de l’entité sioniste ?

Jacob Cohen:Le régime sioniste a réussi magistralement à diaboliser l’Iran dans le monde occidental. Il suffit de lire ou d’écouter n’importe quel bulletin d’information à ce sujet. On ne s’imagine pas le travail de propagande mené depuis une vingtaine d’années par ces milliers de « sayanim » infiltrés dans les médias et les diverses instances du pouvoir pour faire de la République islamique un ferment déstabilisateur et de ses dirigeants des dictateurs assoiffés de sang. Alors que la seule guerre dans laquelle l’Iran a été impliqué lui a été imposée par Saddam Hussein sensible aux encouragements de l’Amérique. Depuis une vingtaine d’années, le régime sioniste crie au loup pour dénoncer l’acquisition imminente de l’arme nucléaire par la République islamique – qui ne s’est jamais concrétisée – menaçant même de mener des actions militaires unilatérales pour prévenir un nouvel « Holocauste » de type nazi, ce qui fait passer des frissons dans le monde occidental. La Communauté internationale a signé en 2015 un accord avec l’Iran rétablissant des relations économiques normales en échange de l’engagement – contrôlé par l’AIEA – par l’Iran de ne pas accéder au nucléaire militaire. Mais pour Israël c’était encore intolérable. L’Iran redevenait un partenaire commercial agréé et pouvait développer son nucléaire civil. Sous sa pression, Trump a dénoncé cet accord en 2018. Rappelons également que les accords de normalisations avec les monarchies du Golfe prévoyaient de lutter contre les menées subversives du régime islamique. Bref, ceci pour répondre à votre question, le fait d’associer l’Iran à l’Algérie montre la volonté du régime sioniste de mettre cette dernière dans le même sac, de lui attribuer les mêmes intentions belliqueuses, la même volonté hégémonique dans la région, et de légitimer toutes les opérations de harcèlement et d’endiguement.

Jacob Cohen: En France, l’État de droit n’existe plus. Le gouvernement se comporte comme un voyou

Algérie54:La rentrée sociale s’annonce explosive en France avec l’exigence du Pass vaccinal. Assistons-nous à une recrudescence de la contestation sociale, soutenue par des publications et vidéos sur l’inefficacité des vaccins à contenir la pandémie du Covid-19 ?

Jacob Cohen:Nous assistons probablement à un combat crucial de civilisation. Le prétexte en est une fausse crise sanitaire. Rappelons que ce virus a un taux de létalité de 0,5%, et encore il ne touche que les plus de 70 ans avec comorbidités. Les traitements existants ont été interdits et les médecins qui les prescrivaient avec succès ont été sanctionnés. Les malades ont été laissés à l’abandon jusqu’au paroxysme. Les confinements ont été une catastrophe. Tout a été fait pour préparer les populations à une injection vaccinale miraculeuse. Un « vaccin » encore en 3e phase d’expérimentation. L’objectif de l’oligarchie mondialiste est de prendre le contrôle des populations par les particules inconnues introduites dans le corps. Le modèle chinois fascine les « démocraties » occidentales qui se débarrassent des derniers oripeaux démocratiques. En France, l’État de droit n’existe plus. Le gouvernement se comporte comme un voyou. Le Conseil d’État et le Conseil Constitutionnel avalisent tout lâchement. Les médias mentent comme dans les pires dictatures. Les Français qui se réveillent en voyant leurs libertés concrètes foulées aux pieds et à qui on demande de sacrifier leurs enfants aux « vaccins » dont on découvre peu à peu les horribles conséquences, ces Français sont-ils en mesure d’inverser la tendance ? Difficile à dire tant ce pouvoir est capable de tout, DE TOUT, pour arriver à ses fins, même de suspendre ce qui reste du fonctionnement démocratique formel, en recourant par exemple à l’état d’exception. Le monde occidental est embarqué dans la même galère. Le salut viendra peut-être de là. C’est un immense puzzle dont la chute d’un élément entraînera l’ébranlement des autres. Il y a des signes positifs qui apparaissent ici ou là, et l’incroyable réveil français est de ceux-là. Les pays du Tiers-Monde semblent échapper momentanément à ce séisme, avec quelques particularités. Les Monarchies du Golfe et la Monarchie marocaine, les plus soumises à l’orthodoxie occidentale, se sont pliées à tous les délires covidiens et vaccinaux. D’autres ont eu des résultats positifs phénoménaux en refusant les protocoles occidentaux. Mais de ceux-là, comme du reste, comme les exemples indien et suédois, nos médias se gardent d’en parler, pour maintenir les populations dans l’ignorance et la peur, conditions essentielles pour les manipuler.

Entretien réalisé par M.Mehdi