Le contrat gazier avec le Maroc, ne sera pas reconduit

Le contrat gazier avec le Maroc, ne sera pas reconduit

Algérie 54 a appris que les autorités algériennes auraient décidé de ne pas reconduire le contrat gazier qui le lie au Maroc et qui arrive à terme le 31 octobre prochain, mettant fin à toutes les spéculations des uns et des autres et aux fakenews diffusées par les médias inféodés au Makhzen.

Ce jeudi, le ministre algérien de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab confirmait implicitement cette éventualité, en soulignant que toutes les demandes d’approvisionnement en gaz par l’Espagne, seront assurées par le gazoduc Medgaz, selon un communiqué de son département ministériel.

Le communiqué du département ministériel de l’Énergie et des Mines, intervenait après l’audience accordée par Mohamed Arkab à l’ambassadeur de l’Espagne à Alger, Fernándo Morán.
Le ministre algérien rassurant le diplomate ibérique quant à la capacité de l’Algérie d’honorer ses engagements d’approvisionnement de l’Espagne, en gaz naturel.

Mohamed Arkab, saisira cette opportunité pour inviter les entreprises espagnoles à investir davantage dans le secteur énergétique en Algérie

Algérie54 avait déjà évoqué cette éventualité en se référant à l’argument économique, à savoir la hausse des prix du gaz qui passaient de 1.55 à 13 dollars le mètre cube, entre l’été de 2020 et l’été 2021, augurant l’éventualité de nouvelles hausses liées à la croissance des demandes sur le marché international.

Interrogé par Algérie54, l’expert énergétique algérien et analyste international en bourse, Nouredine Leghliel, saluera la décision de l’Algérie qui mettra fin à la surenchère marocaine, et aux Fakenews véhiculées par le Makhzen et ses supplétifs médiatiques.Pour Rappel, Nouredine Leghliel, avait alerté, via Algérie 54, l’opinion publique, sur les desseins sournois du régime marocain et sur les mensonges concernant les découvertes de Rabat, et des chiffres erronés de la consommation énergétique au Maroc