Lamamra réaffirme la détermination de l’Algérie à poursuivre les efforts en vue de préserver l’unité de l’UA

Lamamra réaffirme la détermination de l'Algérie à poursuivre les efforts en vue de préserver l'unité de l'UA

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a réaffirmé au Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Bankole Adeoye, la détermination de l’Algérie à poursuivre ses efforts pour préserver l’unité et l’efficacité de l’organisation continentale.

Il a été convenu de “la poursuite des concertations avec le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), Bankole Adeoye sur les développements de la situation politico-sécuritaire au niveau continental ainsi que sur les principales questions inscrites à l’agenda de notre organisation continentale”, a écrit M. Lamamra dans un tweet.

“Je lui ai réaffirmé le soutien et la détermination de l’Algérie à poursuivre ses efforts visant à préserver l’unité et l’efficacité de notre organisation continentale, au service de nos objectifs communs”, a-t-il ajouté.

Pour rappel, le chef du CPS de l’UA a loué, dans une déclaration à la presse à l’issue de son entretien avec M. Lamamra, “l’engagement formidable et le rôle du gouvernement algérien” dans l’instauration de la paix et la sécurité dans le continent”.

M. Adeoye avait indiqué que son deuxième entretien avec M. Lamamra “a constitué l’occasion de reprendre les discussions sur les développements dans la région, au Sahel, en Libye et au Mozambique”, en plus d’évoquer les thématiques de “la gouvernance politique et de la démocratie dans le continent”.

Le chef du CPS a remercié le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et le ministre des AE, M. Ramtane Lamamra pour avoir permis aux pays voisins et aux représentants de l’ONU, de l’Union africaine et de la Ligue arabe de “se rencontrer et de tenir des consultations sur la question libyenne et ce dans l’intérêt des Libyens, de l’Afrique du Nord et du reste du continent”, a-t- il souligné.