Relance de la coopération et de l’intégration africaines: Le rôle du Nigeria salué

Relance de la coopération et de l'intégration africaines: Le rôle du Nigeria salué

Le ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a salué le rôle du Nigeria dans la relance de la coopération et l’intégration africaines, et la défense des intérêts du continent dans les différentes tribunes internationales.

En marge d’une communication animée à l’occasion de la visite d’une délégation de l’Institut national des études politiques et stratégiques du Nigeria (NIPSS), M. Lamamra a indiqué que le Nigeria “est l’un des piliers du continent africain concernant l’ambition de l’Afrique d’aller de l’avant sur la voie de l’intégration et de l’imposition du respect de son indépendance”.

Le Nigeria a “de grands intérêts qu’il doit préserver lors de la distribution des rôles sur la scène internationale”, a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie a affirmé que le continent africain “a décidé de s’acquitter de ses obligations et devoirs pour résoudre, lui-même, ses problèmes”, soulignant qu’il y a un nombre de questions internationales dans lesquelles l’Afrique constitue “le fer de lance de la mise en œuvre de l’agenda de la communauté internationale visant le renforcement de la coopération internationale pour le développement et l’instauration de relations équilibrées entre le Nord et le Sud”.Cette expérience est “pionnière en matière de complémentarité entre l’Algérie et le Nigeria en terme du niveau de  formation spécialisée, entre les hauts instituts de formation des deux pays pour la formation des responsables dirigeants des organes de l’État, de même qu’elle est au service des intérêts communs, comme elle sert de façon exemplaire les relations devant être établis entre les états africains pour la préparation de l’intégration et de la complémentarité entre ces pays qui sont engagés à œuvrer ensemble pour la réalisation des objectifs tracés dans la charte de l’UA”, a expliqué M. Lamamra.

Le ministre a salué “cette réalisation positive et ceux qui ont veillé à sa concrétisation”, exprimant le souhait de voir de telles réalisations “se multiplier en Algérie, au Nigéria et dans nombre de pays africains et arabes frères”.

PARTAGER