Inquiétudes autour du déplacement des verts à Marrakech

Inquiétudes autour du déplacement des verts à Marrakech

Par Abdel Boudemagh

Le déplacement ce lundi  à Marrakech du champion d‘Afrique de football est à espérer sans danger.

Le Makhzen est aujourd’hui entré dans une spirale de provocations contre l‘Algérie depuis la normalisation avec l’entité sioniste en s’employant par ses coups tordus en duo avec le soutien des services du Mossad  à nuire au peuple algérien en soutenant des éléments terroristes pyromanes prêts à détruire des régions entières dont la Kabylie.

Aujourd’hui, toute l’Algérie retient son souffle et appréhende le voyage des poulains du “ministre” du Bonheur Djamel Belmadi.Les appréhensions ne sont nullement d’ordre sportif, puisque les verts sont aguerris à ce genre d’empoignades, mais d’ordre extra-sporif.

En effet des esprits maléfiques pourraient intenter des actions provocatrices sur nos joueurs dès leur arrivée à l’aéroport de Marrakech dont le but  de discréditer l‘Algérie et ses institutions.

À commencer par la validité des tests Covid 19 des joueurs qui pourraient être remis en cause pour certains joueurs dont on a suspecté une légère hausse de température „imaginaire“ lors du contrôle thermique à l‘Aéroport de Marrakech.

Ainsi on peut toujours retarder ou même annuler la participation de certains joueurs importants lors de la confrontation du lendemain contre le Burkina-Faso.

Faut-il ainsi s‘attendre à une énième provocation en ciblant des joueurs de l‘Équipe Nationale lors de son déplacement pour jouer contre le Burkina-Faso à Marrakech?

J’espère que non car le peuple frère marocain veillera à ce que tous les joueurs dont plusieurs ont de la famille au Maroc auront l’accueil chaleureux qui est la marque indéfectible de la fraternité entre les deux peuples marocains et algériens depuis la nuit des temps.

Cela ne fait aucun doute que le seul rempart contre ses esprits maléfiques reste le peuple marocain qui sera vigilant pendant le séjour à Marrakech de ses frères algériens .

La suspension du match de ce dimanche entre deux grandes nations du football à savoir le Brésil et l’Argentine, nous révèle les non-limites d’une rivalité , dont le facteur sanitaire lié à une conjoncture de crise, a joué un rôle déterminant, privant la planète d’une attractive partie de football tant attendue par des millions de fans dans les quatre coins du monde.Espérant que ce scénario ne se produise pas à Marrakech. La FIFA est avertie