France: Agnès Buzyn; mise en examen

France: Agnès Buzyn; mise en examen

Comme nous l’avons annoncé dans une précédente édition, la convocation de l’ancienne ministre français de la Santé, Agnès Buzyn par le Cour de Justice de la République CJR, risque de lui coûter une mise en examen dans sa gestion de la pandémie du Covid-19.
Sa convocation ce vendredi a été une formalité, puisque la CJR a procédé ce vendredi à sa mise en examen  pour « mise en danger de la vie d’autrui » à l’issue de son audition par des magistrats de la Cour de justice de la République (CJR), qui enquête sur la gestion de l’épidémie de Covid-19, notent des médias de l’hexagone.

Première personnalité à être mise en cause dans ce vaste dossier, Agnès Buzyn a par ailleurs été placée sous le statut plus favorable de témoin assisté pour « abstention volontaire de combattre un sinistre », a précisé la même source.

La décision de la Cour de justice de la République concernant l’ex-ministre de la santé pourrait être suivie par d’autres convocations visant des membres actuels ou passés du gouvernement.