Azzedine Belkacem Nacer: « au niveau des collectivités locales, il n’y a pas seulement un manque de financement, mais une mauvaise utilisation »

Azzedine Belkacem Nacer: « au niveau des collectivités locales, il n’y a pas seulement un manque de financement, mais une mauvaise utilisation »

« Au niveau des collectivités locales, il n’y a pas seulement un manque de financement, mais une mauvaise utilisation. Certaines localités manquent cruellement de ressources qui leur permettent de faire face à des préoccupations multiples », a déclaré dimanche, à « l’Invité de la Rédaction » de la Radio Algérienne, le professeur des universités, expert en prospective, Azzedine Belkacem Nacer.

Pour cet expert, la solution à ces manques ne réside pas dans la rentabilisation des potentialités des territoires par la libération du code de la fiscalité locale, car il s’agit d’un grand chantier. Outre cela, « ce n’est pas une question qui concerne les collectivités locales stricto sensu, mais ceux qui définissent la politique fiscale, notamment le ministère des Finances », a souligné Azzedine Belkacem Nacer, appelant à la nécessité de reconfigurer les responsabilités pour assurer une gouvernance réfléchie.

Concernant les démarches de répartition des richesses entre les collectivités locales, l’expert en prospective s’est penché sur le système de compensation à travers le Caisse de solidarité et de garantie, tout en essayant de le développer. Il a également rappelé que « le Fonds commun des collectivités locales dispose aussi d’une nomenclature qui est pratiquement l’équivalent de ce qui existe dans le Plan communal du développement. »

Pour faire fonctionner ce fonds, a poursuivi Azzedine Belkacem Nacer, « il vaut mieux opter pour l’intercommunalité, car elle nous permettra de situer les faiblesses et les retards accumulés dans les localités qui peuvent être pris en charge d’une façon mutualisée », a-t-il tenu de préciser.