Cannabis : plus de 36 tonnes saisies en six mois, la moitié dans la région Ouest du pays

Cannabis : plus de 36 tonnes saisies en six mois, la moitié dans la région Ouest du pays

Plus de 36 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant le premier semestre de l’année en cours, dont 51,40% dans la région Ouest du pays, selon un bilan de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

« Au total, 36 766,548 kg de résine de cannabis ont été saisies durant le premier semestre de l’année 2021, dont 51,40% dans la région Ouest du pays », a précisé l’Office dans son rapport, se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes).

La quantité de résine de cannabis saisie durant cette période de référence a enregistré une baisse de 19,36% par rapport à la même période de l’année 2020, selon la même source.

S’agissant des drogues dures, la quantité d’héroïne saisie en Algérie a enregistré une hausse substantielle, passant de 33,159 grammes durant le premier semestre de 2020 à 120,608 grammes à la même période de l’année 2021, soit une augmentation de 263,73%, révèle le même bilan.

La quantité de cocaïne saisie a également connu une augmentation conséquente passant de 10 106,119 grammes à 497 120,439 grammes, durant la même période de référence.

Les saisies des substances psychotropes ont connu, de leur côté, une hausse, passant de 1 975 140 à 2 494 624 comprimés, durant cette même période, soit une augmentation de 26,30%, note l’Office dans son bilan.

Selon les investigations menées par les services concernés, 34.309 individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, en hausse de 1,27%, dont 96 étrangers, selon le même bilan qui fait état de 809 personnes en fuite.

Les données de l’ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées, 7.402 sont des trafiquants, alors que 13.644 sont des usagers de résine de cannabis, 5.945 sont des trafiquants de substances psychotropes et 7.105 autres en sont des usagers.

S’agissant du trafic des drogues dures, il concerne 80 trafiquants et 53 usagers de cocaïne, et 37 trafiquants et 19 usagers d`héroïne.

Durant la même période de l’année en cours, 27.117 affaires ont été traitées par les services de lutte, contre 27.579 affaires traitées à la même période de l’année 2020, soit une baisse de 1,68%.

Sur le total de ces affaires traitées, 8.189 sont liées au trafic illicite de la drogue, 18.911 autres affaires relatives à la détention et à l’usage de drogue, et 17 affaires sont liées à la culture de drogues (cannabis et opium), conclut la même source.