Après Panama Papers, Pandora Papers

Après Panama Papers, Pandora Papers

Les médias de l’ICIJ viennent de diffuser  ce dimanche 3 octobre, une nouvelle enquête épinglant plusieurs chefs d’États et de gouvernements soupçonnés de placement des avoirs dans des sociétés offshore notamment pour échapper à l’impôt dans leur propre pays.Parmi personnalités citées dans ce scandale, le Premier ministre tchèque, le roi de Jordanie les présidents du Kenya et d’Équateur,ou encore l’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair.

Ces personnalités sont soupçonnées d’avoir  dissimulé des avoirs dans dans des sociétés offshore, notamment à des fins d’évasion fiscale

L’enquête baptisée « Pandora Papers », à laquelle ont collaboré environ 600 journalistes, s’appuie sur quelque 11,9 millions de documents, qui proviennent de 14 sociétés de services financiers, et a mis au jour plus de 29 000 sociétés offshores.

PARTAGER