Appel à l’apaisement: Darmanin désavoue Macron

Appel à l'apaisement: Darmanin désavoue Macron

L’appel à l’apaisement lancé par le président français Emmanuel Macron, sur les ondes de France Inter, suite à ses déclarations disproportionnées concernant l’État Algérien et son histoire, n’a pas vécu longtemps et semblait être destiné à la consommation médiatique, que d’une action politique concrète.

Cet appel à l’apaisement vient d’être enterré par son ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin qui multiplie les mesures pour museler les algériens en ce qui concerne le dossier de la circulation des personnes.
Ainsi, le quotidien français Le Parisien a indiqué ce vendredi que le ministre français de l’Intérieur compte mettre à exécution ses menaces concernant l’application de la convention du 27 décembre 1968. Réunissant les préfets lundi, Darmanin ordonne l’expulsion et la limitation des titres de séjours des étrangers en situation irrégulière, ou soupçonnés de radicalisation, dans le cadre de l’application stricte de la loi sur le séparatisme

PARTAGER