Dépôt de trois motions favorables à la question sahraouie au Parlement suédois

Dépôt de trois motions favorables à la question sahraouie au Parlement suédois

Trois motions proposant au gouvernement suédois de reconnaitre le Sahara occidental comme État indépendant, ont été introduites par huit députés, membres du parti social-démocrate au pouvoir en Suède, pour être examinées et votées par le Parlement lors de sa prochaine session 2021/2022.

Ces trois motions très favorables au Sahara occidental, appellent à “renforcer le rôle de la Suède à cause de l’évolution inquiétante de la situation qui prévaut dans les territoires sahraouis occupés”, et proposent au gouvernement de Stockholm de “reconnaitre le Sahara occidental comme État indépendant”.

Les signataires considèrent que “les conditions juridiques étaient similaires lorsque la Suède a reconnu la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et récemment la Palestine”.

Ils ont évoqué également la situation humanitaire et les conditions dans lesquelles se trouvent les Sahraouis au niveau des camps de réfugiés depuis plus de 40 ans, en pointant du doigt “le rôle de l’ONU et l’engagement de la communauté internationale”.

De plus, les députés ont mis en exergue les violations des droits de  l’Homme et les dépassements flagrants exercés par l’occupant marocain en citant les preuves collectées par, notamment, Amnesty International (AI) et Human Rights Watch (HRW).

Ils ont également considéré le Sahara occidental comme “la dernière colonie en Afrique et l’un des rares pays au monde à vivre sous une puissance coloniale oppressive”.

Dans l’une des motions, les députés ont appelé au “retrait des entreprises suédoises du Maroc dans le but de ne pas légitimer les violations des droits de l’Homme”. Ils ont également demandé d'”étudier les possibilités de conclure des accords avec les représentants sahraouis”.